Premier conseiller municipal sourd de la ville, Pascal Carré suit les débats via une interprétation en direct. Une innovation au service de la démocratie.

Sourd, mais pas muet. « Si je veux crier, je peux le faire », prévient Pascal Carré. Une précision d’importance, et un message également adressé à ses collègues : le nouveau conseiller municipal, remplaçant numérique de Marie-Françoise Paul, n’est pas là pour faire de la figuration.
Autour de la table municipale depuis deux conseils (le 15 novembre et le 10 décembre), Pascal Carré siège pour la première fois au sein d’un conseil municipal. Et découvre, par la même occasion, « la richesse des informations échangées » en séance ou en commission. « Avant, on me résumait la teneur des débats, mais là, c’est très exhaustif, c’est très riche. Aujourd’hui, je comprends mieux, par exemple, comment fonctionne l’élaboration de politiques quartier par quartier », explique ce grand sportif, né sourd dans une famille de sourds. « Ne pas entendre, c’est ma nature, pas une maladie ».

Des débats très rapides

Designeren construction mécanique reconverti en formateur en langue des signes, le conseiller municipal suit les débats grâce à un système vidéo diffusant sur une tablette la traduction réalisée en direct, dans la salle, par deux interprètes de Tours 2 Mains, l’entreprise qui assure la retranscription en langue des signes de toutes les cérémonies officielles de la Ville de Joué-lès-Tours depuis l’élection de Frédéric Augis en 2014. Une réussite à ses yeux. « J’appréhendais un peu la première fois, mais le système fonctionne très bien. C’est peut-être un peu plus fatigant de suivre la traduction sur un écran, mais je m’y suis fait, même si ça va vite. »
Même constat chez les interprètes, qui officient elles aussi pour la première fois sur un conseil municipal. « La difficulté vient du rythme des échanges et des tours de parole, très rapides », explique Élisabeth Gougeon, une des deux intervenantes. « Comme Pascal, on reçoit les délibérations en amont, et on prend le temps de bien lire les textes. »
La mise en place du système a nécessité plusieurs réunions de calage entre Tours 2 Mains et la municipalité. Satisfaite du résultat, celle-ci va investir dans du matériel en 2019. « L’objectif, à terme, est d’être capable d’incruster la retransmission de la vidéo en direct », dit-on à la mairie. En attendant le prochain conseil, l’équipe planche sur la traduction des vœux du maire, le 8 janvier, à l’espace Malraux. Pour le public et pour Pascal Carré, qui sera, pour la première fois cette année, sur la scène. Élu parmi les élus.

Écrire un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.