De bonnes vibrations à l’Institut des sourds

0
Le coup d’envoi est donné pour les 170 élèves des 15 collèges venus de toute la France. La finale du tournoi se déroulera ce mercredi à 9 h au Parc des Sports de Vandœuvre-lès-Nancy.

Le coup d’envoi est donné pour « Handballons-nous », un tournoi de handball à 4, organisé par l’Institut des sourds de la Malgrange. 250 enfants malentendants venus de toute la France y prennent part.

L’Euro féminin de handball 2018 déchaîne toutes les passions. La France doit absolument gagner ce mercredi contre la Serbie si elle espère se qualifier pour les demi-finales. Mais à Jarville-la-Malgrange une toute autre compétition débute ce mardi. « Handballons-nous », un tournoi de handball à 4 pour les enfants malentendants, organisé par l’Institut des sourds de la Malgrange. Ces enfants, scolarisés dans des collèges spécialisés sont venus de toute la France, 170 enfants de 15 collèges différents. Dont deux non spécialisés (les collèges de Montaigu à Heillecourt et Camus à Jarville).

Les jeunes collégiens s’affronteront lors de matches de poule et de phases finales sur des demi-terrain au gymnase de l’Institut des sourds, au gymnase Montaigu avant la grande finale au Parc des Sports de Vandœuvre-lès-Nancy ce mercredi à 9 h. « On voulait organiser un événement autour de l’euro féminin de handball, rassembler autant de malentendants pour une compétition, c’est très rare », raconte Hélène Doyen, l’une des organisatrices du tournoi. Avec Julie Martin, membre de la commission de développement du handball au sein du comité départemental, elles ont développé ce projet depuis un peu plus d’un an. Pour un résultat final épatant : plus de 500 personnes étaient présentes à la cérémonie d’ouverture ce lundi.

Le sport s’allie à la culture

« Inutile de vous dire que nous sommes très ém..» s’interrompt in extremis Hélène Doyen lors de son discours de bienvenue aux différentes équipes sentant les larmes montées. « Nous espérons que vous allez pouvoir échanger entre vous parce que c’est le but de ce tournoi, que vous allez pouvoir vous découvrir, vous lier d’amitié », reprend sur le fil sa collègue Julie Martin.

Les enfants commencent les matches de poule dès cet après-midi. Ils sont répartis en différentes équipes, mixtes, de la 6e  à la 3e. Ils assisteront même à un match de l’euro 2018 de handball, Espagne-Roumanie ce mardi à 18h. Mais le programme est bien rôdé pour leur permettre de découvrir la ville également. Ainsi, ils visiteront les marchés de Noël de Nancy, de Metz mais aussi les sites historiques et les champs de bataille de Verdun ce jeudi. « Nous voulions à tout prix allier le sport à la culture, faire en sorte que ces jeunes découvrent notre région, riche d’histoire et réputée pour ces grands événements », ajoute Hélène Doyen. Ils pourront compter sur le soutien d’Olivier Krumbholz, qui n’est nul autre que l’entraîneur de l’équipe de France féminine de Handball et le parrain de la manifestation.

J’adore le handball

Mariana, 14 ans

« La raison pour laquelle je suis venue c’est que par-dessus tout, je suis une passionnée de handball. Je suis un peu moins la compétition ces temps-ci mais plus jeune je suivais beaucoup de matches. Je joue à la fois en attaque et en défense. Et puis la ville de Nancy, je la connais déjà bien, je suis venue ici en colonie de vacances il y a deux ans. »

CE QU’ils disent – Être champion

Kévin, 14 ans

« Avec ce tournoi, moi ce que je veux, c’est être champion avec mes camarades venus de Paris. Je suis là pour gagner mais aussi pour faire des rencontres avec les autres sourds qui viennent de toute la France. J’ai hâte que le tournoi commence. Je suis ce qu’on appelle un joueur multitâches, attaquant et défenseur. »

On s’est entraîné dur

Lorenzo, 15 ans

« Je suis le gardien de l’équipe et j’aime bien le handball. En fait, moi je joue déjà au football à ce poste donc c’était normal que je vienne jouer à ce poste pour l’équipe. On va aussi pouvoir rencontrer d’autres jeunes d’autres écoles. On s’est entraîné dur pour peut-être gagner ce tournoi !

Recueillis par B.D.S

Je vais marquer

Dora, 13 ans

« J’adore le handball. Je suis venue pour la compétition, le sport. Je joue en attaque donc on va compter sur moi pour marquer des buts. Je vais marquer. J’ai déjà participé à une compétition sportive du même type à Poitiers et j’avais aimé le concept. Et puis, moi je vais découvrir Nancy pour la première fois. »

Écrire un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.