Les sourds et malentendants se mettent au self-defense pour leur sécurité

    0
    A Nice, les stagiaires sourds et malentendants apprennent à protéger leur sac à main

    La ville de Nice dispense des cours pour les personnes porteuses de handicap

    • Un module de self-defense de huit ateliers est proposé pour les participants sourds et malentendants.
    • Des sessions pour déficients visuels avaient également été proposées. Mais faute d’inscrits, elles n’ont pas eu lieu.
    • Les participants apprennent aussi les gestes de premiers secours.

    Une jeune femme se fait arracher son sac. Pas de cris. Pas d’agitation. Mais un gros coup au menton pour son agresseur. Ces gestes, des Niçois les apprennent avec… d’autres gestes. La ville de Nice dispense des cours de self-défense à ses administrés sourds et muets, avec l’intervention d’une interprète.

    Evelyne est arrivée à ces sessions par l’intermédiaire d’une association. « Avant, je ne pensais pas que je pouvais être en insécurité », explique-t-elle. Evelyne s’est déjà fait voler son porte-monnaie dans son sac en Italie « mais c’était un peu de (s)a faute ». « J’avais laissé mon sac ouvert, dit-elle. Ici, on apprend aussi les gestes de prévention comme porter son sac en bandoulière ou séparer ses affaires : mettre les clefs dans une poche du pantalon et son portefeuille ailleurs. » Un module de huit ateliers est proposé pour les participants sourds et malentendants. Des sessions pour déficients visuels avaient également été proposées. Mais faute d’inscrits, elles n’ont pas eu lieu.

    En plus du self-défense, les stagiaires suivent des cours de secourisme.

    « Une sensibilité développée pour l’observation »

    Le cours avance. C’est l’interprète qui traduit les conseils. « Plutôt main droite », « on va toujours de l’avant ». Après avoir appris la technique des pouces, c’est au tour des gestes de premiers secours d’être assimilés par Evelyne et la dizaine d’autres stagiaires. « Ils apprennent les bases des bons comportements, explique Magali Reymonenq, chargé de prévention à la ville de Nice. Mais ce sont déjà des personnes très réactives, avec une sensibilité développée à l’observation. »

    Vols par ruse, paiement sans contact, arnaque à domicile, sur Internet ou par téléphone. Tout y passe. Les stagiaires ont jusqu’au 14 janvier pour perfectionner leur attention et leurs prises de self-défense.

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.