Un prix pour le projet de ceinture musicale destinée aux sourds

    0
    Des étudiants de l’UBO qui réalisent une veste ou ceinture musicale pour les sourds et malentendants.

    Année faste pour ces «geeks» brestois. Pour la deuxième fois, ils sont lauréats. Cette fois-ci, c’est la Fondation de l’UBO qui met leur travail à l’honneur.

    Ils rêvent de fabriquer une veste ou ceinture connectée qui permettra aux personnes sourdes et malentendantes de vivre l’expérience d’un concert. En avril dernier, ce projet d’étudiants de l’UBO avaient reçu le 1er prix « Innovations » de la Fondation Banque populaire (et 2 000 €). Neuf mois plus tard, il est l’un des six lauréats de la Fondation de l’UBO. Il reçoit également 2 000 €.

    Une photo de la "ceinture musicale".
    Une photo de la « ceinture musicale ».

    Théo Boussard, et Alexandre Valentin sont en master d’électronique à l’UBO ; Tanguy Louis-Marie est en master Image et son. Ils travaillent en lien avec l’école de la Pointe, à Brest, qui accueille des enfants malentendants.

    Depuis avril, ils ont réalisé un deuxième prototype.  « Il s’agit d’une ceinture reliée à une boîte qui va amplifier les vibrations et qui reçoit les données traitées en amont par un ordinateur, explique Alexandre Valentin.  L’objectif est de retranscrire la musique en vibrations et qu’elles soient agréables. » Les premiers retours sont très positifs. Mais le prototype reste à affiner et il faut aussi réduire la taille de la «boîte» pour qu’elle devienne vraiment portative.

    La boîte, portative, qui retraite les sons en vibrations.

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.