Infirmière sourde, Mélissa assure que son handicap « la porte au quotidien »

0

Mélissa Milhau est sourde et travaille comme infirmière dans un hôpital, après avoir été formée à l’IFSI du CRIP de Castelnau-le-Lez. Pour elle, son handicap, loin d’être une faiblesse, est une force qui la porte au quotidien.

Peut-on être à la fois infirmière et handicapée ? Mélissa Milhau répond par l’affirmative. Cette jeune femme, sourde, est depuis 2 mois infirmière en CDI dans une clinique parisienne. Après avoir fait ses preuves au cours d’un stage à l’hôpital Sainte-Anne, un établissement qui mène aujourd’hui une véritable politique d’emploi des personnes handicapées grâce à une convention employeur passée entre le FIPHFP et le centre hospitalier.  Habituée des séjours à l’hôpital depuis longtemps, il semblait naturel pour Mélissa de se lancer dans ce métier afin de soutenir d’autres personnes dans le besoin« Pour moi, mon handicap est une force, comme je n’entend pas, je suis beaucoup plus attentive aux expressions physiques des patients ». Si Mélissa a toujours pu compter sur le soutien de sa famille, il n’en a pas été de même partout, « Si j’avais écouté certains de mes proches, je n’aurais pas fait ce métier. C’est pour ça qu’il est important que chacun s’écoute et se connaisse pour savoir ce qu’il est capable de faire, car quand on en est capable et qu’on en rêve, il faut foncer »


Tous les derniers lundis du mois, c’est une émission spéciale emploi et handicap qui vous est proposée avec le FIPHFP, le Fonds pour l’Insertion des Personnes Handicapées dans la Fonction Publique.


Avec Mélissa Milhau , infirmière sourde formée à l’IFSI du CRIP de Castelnau -le-Lez et ancienne stagiaire du CH Sainte-Anne, Nathalie Dross, déléguée aux employeurs publics et aux partenaires nationaux du FIPHFP, le fonds pour l’insertion des personnes handicapées dans la fonction publique, Maylis Boxberger, référente handicap et inaptitude au Centre hospitalier Sainte- Anne

FIPHFP : le fonds pour l’insertion des personnes handicapées dans la fonction publique finance des actions pour favoriser l’emploi de ces personnes. Il perçoit les contributions des employeurs publics qui ne remplissent pas l’obligation d’emploi de 6% d’agents en situation de handicap

GHT Paris (dont le Centre Hospitalier Ste Anne)


Le film « Handicap et emploi à l’hôpital » de la FHF qui présente des témoignages d’étudiants infirmiers et aides-soignants en situation de handicap

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.