De faux sourds et muets, de vrais escrocs

0
94
La discussion s’engageait, l’un détournait l’attention pour que l’autre puisse faire le tour du propriétaire

Le seul prévenu revient pour se défendre et obtenir une peine revue à la baisse dans un dossier d’escroqueries particulièrement bien huilées.

L’affaire, qui a fait l’objet d’un jugement par défaut en mars 2017, revient sur opposition. Serban, qui vit désormais en Allemagne, a écopé de 4 ans de prison pour escroqueries, faux, usage de faux et vols. Des faits commis un peu partout en province de Namur, de Vresse à Floreffe, en passant par Couvin et Rochefort, avec quelques faits en province de Luxembourg. Le tout entre novembre 2015 et mars 2016.

Comme l’a souligné le tribunal, Serban se présentait avec d’autres comparses, chez des personnes âgées, plus influençables et ils se faisaient passer pour des membres d’une association de sourds et muets. Pour preuve, ils sortaient leur carte, attestant de leur bonne foi. Une carte fausse évidemment. Pendant ce temps, l’un détournait l’attention pour que l’autre puisse faire le tour du propriétaire.

Serban ne s’est pas présenté devant le tribunal car la convocation avait été envoyée à son ancienne adresse à Marcinelle. Pour lui, ces faits (une vingtaine au total) étaient le seul moyen de s’en sortir. À l’époque, il avait déjà 2 enfants.

Lors d’un contrôle

Le Ministère public rappelle que c’est dans le cadre d’un contrôle à Bouillon que trois ressortissants roumains sont interceptés par la police. À bord du véhicule: l’épouse de Serban, des objets divers mais aussi des outils tels un tournevis, des lampes de poche… Les enquêteurs font rapidement le lien avec la série de vols et remontent la filière mettant la main sur les auteurs présumés via notamment la téléphonie. Elle requiert le maintien de la peine, à savoir quatre ans.

Son avocate Me Fery ne nie pas le côté extrêmement désagréable de ces préventions. Serban a d’ailleurs fait 10 mois de préventive avant de rejoindre l’Allemagne. Son client est désormais dans une autre dynamique. Il travaille et vit là-bas en toute légalité. Depuis, il est le papa d’un troisième enfant âgé de 5 mois. L’avocate possède toutes les pièces prouvant ses dires mais elles sont en allemand. Elle demande un délai supplémentaire afin de remettre, au tribunal, les pièces en version française. L’affaire est en continuation et devrait revenir le 25 octobre.

Écrire un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.