La langue des signes en lumière

0
Blandine Vigneron fait l’interface avec Manuel Leitao, moniteur en langue des signes.

Tout le monde peut apprendre la langue des signes (LSF). Pour rendre visible cette culture à part entière, l’Institut national des jeunes sourds de Metz rallonge la journée des sourds par une semaine dédiée à la LSF.

Quelles sont les difficultés d’apprentissage pour un entendant ?

L’investissement du corps, l’expression du visage, la synchronisation de la parole, de la pensée, du geste.

Quelle est la différence entre sourd et malentendant ?

On parle d’un malentendant lorsque le sourd peut parler, qu’il capte quelques sons extérieurs. Les mots ont évolué au fil du temps. Les sourds profonds se revendiquent d’une culture et d’une identité particulière, faite de leur histoire, de leur parcours et aussi de leur langue qui semble mystérieuse aux entendants. Le mot malentendant porte une idée de handicap, pas forcément bien perçue par les sourds.

YouTube et cuisine au menu !

• Lundi 17  : inauguration en présence de Sophie Cluzel, secrétaire d’État auprès du Premier ministre, chargée des personnes handicapées et de nombreuses personnalités. Improvisation de Dhafer Ayad, YouTubeur, humoriste et dessinateur malentendant. Atelier percussions de l’Orchestre national de Metz, expositions, dédicaces.

• Mardi 18  : concert signé, visite de l’établissement.

• Mercredi 19  : atelier fresque ; 10 h, initiation à la langue des signes ouverte au grand public, atelier cuisine en LSF, visite de l’établissement.

• Jeudi 20 : 9 h 45, contes parlés et signés, rencontre avec les auteures Sandrine Allier-Guepin et Pénélope.

• Vendredi 21  : 10 h, conférence sur la langue des signes, clôture.

Écrire un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.