C’est la dernière ligne droite pour Soizick, Emmanuel et leur trois enfants. Le grand départ aura lieu le 6 août. Direction l’Amérique du Sud.
Pendant 10 mois, ils vont partir à la découverte de cultures, de modes de vie et d’enseignements sourds différents…une leçon de vie à l’échelle mondiale !

Sur le calendrier familial, Nolan, Kenaïg et la petite dernière Awenna, cochent scrupuleusement les jours et comptent avec impatience ceux qui les séparent encore du 6 août, date à laquelle ils embarqueront pour une aventure qui risque bien de bouleverser leur vision du monde.

Les trois enfants sont forcément très excités à la perspective de ce tour du monde, un peu anxieux aussi.« Je leur ai montré le blog d’une famille originaire de Lorient. Ils sont 5 comme nous, et sont partis il y a un an faire un voyage un peu comme le nôtre (la seule différence c’est qu’ils sont entendants!). Nous avons pu voir comment ils vivaient cette aventure au quotidien, et ça a permis de rassurer tout le monde ! » explique Emmanuel Lucas, leur papa.

À l’origine de ce projet familial, Emmanuel, 36 ans et Soizick, 40 ans. Tous deux sont sourds, ce qui ne les a jamais empêché de voyager, bien au contraire. Cet appétit de découverte et d’ouverture sur le monde, ils ont souhaité le transmettre et le partager avec leurs enfants.

« Le but de ce voyage, précise Emmanuel, c’est de montrer à nos enfants qu’il existe d’autres manières de vivre et d’autres méthodes d’éducation dispensées aux enfants sourds à travers le monde. Ils connaissent bien sûr le système éducatif français, mais il nous semble important qu’ils appréhendent le fonctionnement des écoles partout dans le monde ».

La petite famille envisage donc, partout ou elle ira, d’aller rendre visite aux enfants et aux enseignants des écoles sourdes et aux associations, de s’imprégner de la langue des signes de chaque pays, de partager avec les habitants un quotidien bien différent de celui qu’ils vivent à Bouguenais.

À quelques jours du départ, à part quelques bricoles, l’essentiel de leur voyage est organisé. « Nous avons réservé des lieux d’hébergement à chaque fois que nous arriverons dans un pays, ensuite on se débrouillera pour rencontrer des gens, on verra sur place. Pour nos déplacements, on les fera sac à dos, avec nos pieds et les moyens locaux, sauf pour deux pays, où nous avons déjà réservé des véhicules… ça fait partie du jeu! ».

Avec une bonne dose d’enthousiasme et une solide expérience des voyages, le couple ne redoute aucune des 15 étapes prévues…à part peut-être la communication et les échanges…en Nouvelle-Zélande !

« Vous savez, dans la plupart des pays que nous allons visiter, il y a parfois une vingtaine de langues officielles, en Afrique du Sud on en compte 23, au Guatemala, 21. Les gens sont donc habitués à communiquer de différentes manières, à faire des efforts et à s’adapter. Nous, nous pourrons mimer, nous exprimer par gestes et en langue des signes. En revanche, en Nouvelle-Zélande, les habitants ne parlent qu’anglais. Ça risque d’être un peu plus compliqué de se faire comprendre !  » explique Emmanuel avec un grand sourire.

►Si vous souhaitez suivre les aventure de SENKA (Soizick, Emmanuel,Nolan, Kennaïg et Awenna), sachez que la famille écrit depuis plusieurs mois un blog en langue des signes. Sous-titré, il présente de nombreuses vidéos, notamment des enfants, et abordent plusieurs thématiques autour de la préparation de ce tour du monde.
Ce blog sera alimenté au long des dix mois de voyage pour raconter les expériences vécues dans les différents pays visités.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.