Fin

0

La fin d’une belle histoire, la classe LSF de Bobigny fermera en juin, l’année prochaine, les enfants sourds du 93 dont la langue est la LSF n’auront plus de lieux dans le 93 pour apprendre dans leur langue.

 Je suis tellement triste et en colère !

L’éducation nationale dit, « aucun enfant sourd du 93 ne s’exprime en LSF, les parents veulent uniquement de l’oral pour leurs enfants alors inutile de maintenir cette classe ».

 Rien n’a donc changé depuis 9 ans !

Il y a 9 ans, mon fils Vincent était dépisté sourd, le CAMPS EPOIR  (ou Désespoir pour nous)  voulait absolument nous orienter vers l’oral pour notre enfant tout en trouvant très intéressant notre choix d’une éducation bilingue.

 Il y a 9 ans, pas de classe en LSF, mais il y a 9 ans, nous n’étions pas seuls, une femme, au sein de l’éducation nationale, s’est battue avec nous et avec les autres familles d’enfants sourds pour le droit des enfants à apprendre dans leur langue.

En 2013, l’école Georges Valbon ouvre, neuve, claire, et dedans il y a une classe LSF, une vraie classe en LSF.

 Pendant 5 ans, Vincent et ses amies sourdes ont été heureux, des élèves des enfants, dans leur petite classe la LSF toute la journée, pour toutes les matières scolaires, mais aussi à la cantine et sur les temps périscolaires.

Dans cette école monde, les autres enfants ont appris la LSF, les autres enseignants aussi, alors cette classe en LSF était donc implantée dans une école multi langue où la LSF avait sa place.

 Les élèves sourds signeurs du 93, à la rentrée 2018, reprendront leur parcours d’exilés scolaires dans les départements voisins.

Vincent et ses camarades de Valbon iront dans le 77, le parcours bilingue complet de Champs/Noisiel,

 Je suis tellement en colère de voir mourir la classe de Bobigny qui était, selon moi, la classe idéale pour les élèves sourds signeurs dans une école mondetous avaient leur place d’où qu’ils viennent et quel que soit leur langue !

Vincent a eu une chance folle de vivre ses classes élémentaires là-bas.

 Quelque chose va changer dans le 93, il n’y aura, en septembre 2018, plus personne à l’’éducation nationale pour défendre et protéger les élèves sourds.

Mais qui a soutenu la classe de Bobigny ?

Pendant 5 ans, une femme, une enseignante géniale, quelques parents et le sentiment très fort qu’il n’y a eu personne pour nous soutenir.

Bobigny est une ville laide, oui mais où il se passe des belles choses, et Valbon est une école où il s’est passé de merveilleuses choses pendant 5 ans.

Je suis triste pour les enfants sourds du 93 qui n’auront plus de lieu dans leur département pour être respecté dans leur droit d’enfant d’accéder à un parcours scolaire dans leur langue.

Mais peut-être que dans ce pays, des enfants libres dans leur tête, libres de leurs rêve, à qui on donne le pouvoir d’être et de devenir citoyen n’est plus dans l’air du temps.

Catherine VELLA
56 rue de la fédération
93100 Montreuil

06 63 85 85 06BLOG :

http://www.vincentmonamoursourd.com/

L'histoire d'amour avec notre petit garçon sourd et notre parcours dans cette histoire, de l'annonce de la surdité à aujourd'hui.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.