La série d’enlèvement de personnes prend une ascension fulgurante, personne n’est épargnée. Et ce même les personnes vivant avec un handicap. Le dernier cas porte sur l’enlèvement d’une sourde muette qui des jours durant a été séquestrée puis violée avant d’être abandonné dans une maison en construction au quartier abattoirs de Tamba.

En plus de sa difficile intégration dans la société à cause de son handicap de sourde muette, la dame n’a pas été épargnée par le destin. En plus d’une grossesse de huit mois qu’elle traine, elle sera enlevée, séquestrée puis violée par trois vicieux qui, leur libido assouvie, l’ont abandonnée, révèle le journal L’Obs.

C’est dimanche dernier dans la commune de Tambacounda que des passagers ont retrouvés une dame recroquevillée dans une maison en construction. Prise en charge par le sieur Diouma Diouf, elle sera conduite au poste de police, puis au service social.

« Je l’ai récupérée et hébergée chez moi puisqu’elle était désemparée. Malgré sa surdité, elle m’a fait comprendre avec des signes qu’elle à été enlevée par trois hommes qui étaient à bord d’un véhicule. C’est par la suite qu’ils l’ont séquestrée et violée des jours durant avant de l’abandonner dans un piteux état » dixit le président départemental des personnes du 3éme âge.

Selon toujours le vieux Diouf, son hôte lui a fait savoir « qu’elle vivait avec ses parents qui avait l’habitude la violente ».
C’est à la clinique que le docteur a conclu qu’elle portait une grossesse de huit mois et des blessures sur les cuisses. « Je profite de l’occasion pour faire un appel à ses proches, afin qu’elle puisse retrouver les siens », conclut M. Diouf.

Écrire un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.