Une soirée pour comprendre la culture sourde

0

150 personnes ont profité d’une approche de la langue des signes grâce à une pièce de théâtre proposée sur la scène de L’arc.

Mercredi soir, à L’arc, un atelier de sensibilisation à la langue des signes française (LSF) était porté par deux entités. L’association SAS (Signes aides services) a présenté la culture sourde, puis le groupe Sourds troc entendants a proposé un jeu sur l’alphabet manuel. Un préambule passionnant pour annoncer Les mots qu’on ne me dit pas , une pièce de théâtre parlée, signée sur la scène du petit théâtre de L’arc. Elle est adaptée du roman autobiographique de Véronique Poulain, jouée par la Compagnie des Lumas et mise en scène par Éric Massé. 150 personnes ont applaudi la pièce.

Une pièce signée

Née entendante de parents sourds, l’auteure évoque son quotidien et exprime tour à tour des sentiments de fierté, de honte par rapport à ses parents et toujours empreints d’amour. À travers l’interprétation signée, le public a pu mesurer la richesse de la LSF par l’expression du visage et de tout le corps. Les échanges du public avec la compagnie ont permis de lever des interrogations sur la culture sourde et de sa langue.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here