La visite pour les sourds a été réduite… au silence

    0
    Brendan Petit aurait dû être accompagné d’Annaïg Le Naou durant toute la visite, mais elle se voyait mal signer dans le vide pendant une heure.

    Au musée de Pont-Aven devait avoir lieu hier une visite guidée entièrement en langue des signes. Hélas, le public a fait défaut.

    Annaïg Le Naou, interprète en langue des signes française, était pourtant présente, hier au musée de Pont-Aven, et prête à traduire avec ses bras, ses mains, ses doigts la visite guidée du médiateur culturel Brendan Petit.

    Titulaire d’un master pro d’interprétation de conférences et licenciée (entre autres) d’histoire de l’art, elle aurait dû signer l’histoire de la peinture à Pont-Aven, depuis l’époque de la pension Gloanec jusqu’à aujourd’hui, et livrer quelques-uns des secrets des deux Paul, Gauguin et Sérusier, d’Emile Bernard, Cuno Amiet, Maxime Maufra ou Jacob Meyer de Haan.

    Des noms propres qu’elle a dû apprendre, puisqu’il est à chaque fois nécessaire de les épeler pour être bien comprise, ce qui lui prend toutefois, pour Gauguin par exemple, à peine une seconde (mais accrochez-vous pour Wladyslaw Slewinski ou Ferdinand du Puigaudeau !)

    Malheureusement, faute de public sourd ou malentendant parmi les inscrits, et malgré une petite démonstration de ses talents au cœur de la visite (photos), celle-ci fut finalement une visite guidée (presque) classique.La prochaine visite en langue des signes française doit avoir lieu le 15 mai. Alors n’hésitez plus, sourds de toute la Bretagne : inscrivez-vous.

     Musée de Pont-Aven, Tél. 02 98 06 14 43 ; museepontaven@cca.bzh ; www.museepontaven.fr

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.