Les signes pour faciliter la communication avec votre bébé

0
46

Tout parent le sait. Il est parfois difficile de comprendre son enfant et de se faire comprendre. Pleurs et cris sont parfois les seuls moyens pour tenter de faire passer le message. Il existerait pour cela un langage des signes, comme celui qu’utilisent les personnes sourdes ou malentendantes mais adapté aux bébés. C’est ce que propose Diana Ginet depuis quelques semaines. Basée à Saint-Denis, elle organise des ateliers « 1 Sourire pour 2 mains » dans son local mais également à domicile pour les bébés et leurs parents dès l’âge de six mois. « J’ai des bébés de deux mois aussi, chacun son choix, mais à six mois les bébés ont une bonne motricité », explique-t-elle. Diana Ginet a donc déjà des clients même si le concept est nouveau à La Réunion. « Cela fait 30 ans que ça existe aux Etats-Unis et une quinzaine d’années en France, affirme-t-elle, on peut commencer par la langue des signes pour bébés et continuer à apprendre la langue des signes comme n’importe quelle autre langue avec sa propre syntaxe et grammaire ».

Le but est donc également de sensibiliser à ce langage et de permettre à ceux qui l’apprennent de se sentir moins démunis face aux personnes sourdes. Les parents de Diana sont assistants familiaux et ont ainsi accueilli, un jour, un garçon malentendant chez eux« C’était une réelle barrière de ne pas pouvoir parler sa langue et c’était le déclic », raconte-t-elle. C’est alors qu’elle s’est lancée dans sa formation en langue sourde française dans le centre LSF Réunion ainsi qu’une formation d’animatrice auprès du réseau « Bébé fais moi signe » et en psychologie de l’enfant de 0 à 6 ans.

La langue des signes n’entraîne pas un retard de la parole

Selon Diana Ginet, la langue des signes pour bébés permet à bébé d’exprimer ses besoins et réduit les frustrations tout en établissant un lien d’attachement plus fort avec ses parents. Elle aiderait également au développement intellectuel, émotionnel et de confiance en soi. « On me demande souvent si la langue des signes n’entraînerait pas un retard de la parole et j’explique que c’est comme de se déplacer à quatre pattes avant de marcher, c’est une étape et ne remplacera pas la parole », précise-t-elle.

Elle propose donc un atelier en six sessions. « Les bébés commencent en général à faire des signes dès la 3e session », ajoute-t-elle.

Écrire un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.