Patrice Gicquel, écrivain sourd publie son 10e livre

0

Une furieuse envie de s’exprimer, de se dépasser. Avec ce dixième livre, Patrice Gicquel, sourd de naissance, souhaite devenir un modèle pour d’autres sourds.

Portrait

Cet entretien a été possible grâce à l’aide de Mohamed Jabbar, interprète en langage des signes, de l’Association régionale des parents d’enfants sourds.

Né en 1968, Patrice Gicquel, a été élevé dans une famille sourde. Il a déjà signé plusieurs ouvrages sur le sport. Son premier, Un Siècle de vélo au pays des Sourds, a obtenu un prix en 2004. Le Chavagnais est également membre de l’association des écrivains sportifs. Il a publié un roman policier et un ouvrage historique sur les sourds en France.

L’histoire des sourds

L’histoire des sourds n’a jamais été facile. Autrefois, ils étaient isolés et éparpillés. Vers 1760, l’abbé de l’Épée est la première personne à regrouper les sourds, pour leur apprendre à lire et à écrire, dans sa maison. Le nombre d’élèves augmente, après la Révolution Française. Les écoles vont se multiplier.

Le congrès de Milan de 1880 décide de favoriser l’oral. Trois raisons principales sont retenues : la langue des signes n’est pas une vraie langue, elle ne permet pas de parler de Dieu et les signes empêchent les sourds de bien respirer, ce qui favorise la tuberculose.

Parallèlement, les sourds vont organiser des congrès internationaux et créer de multiples associations pour préserver la langue des signes.

Il faudra attendre 1991 pour que l’Assemblée nationale accepte, avec la loi Fabius, la liberté de choix entre la langue des signes et le français écrit.

Passionné de sport

Passionné de sports, Patrice Gicquel pratique assidûment le triathlon depuis neuf ans. Entre ses séances, il ne s’arrête plus d’écrire. « Dès que j’ai une idée, j’ai envie de la partager », explique-t-il.

Il s’attaque successivement à la biographie, aux histoires courtes, au roman d’aventure, policier et au livre d’histoire. « J’écris beaucoup de livres différents pour montrer que, même en tant que sourd, on peut avoir accès à de nombreux domaines. »

Aujourd’hui, l’écrivain compte encore apporter une nouvelle pierre à son édifice. Son nouveau livre, le 10e, appelé Impossible n’est pas sourd, est sorti lors du festival international des arts en langue des signes, qui a eu lieu du 6 au 9 juillet, à Reims.

Son livre raconte l’histoire de la première équipe de trailers sourds à avoir pris part au marathon des sables. L’épreuve de course à pied a la réputation d’être l’une des plus difficiles au monde. À travers des portraits captivants et des anecdotes insolites, ce livre raconte la vie de trois sportifs hors du commun.

Impossible n’est pas sourd, Patrice Gicquel, éditions Brooks on demand (176 pages).

Écrire un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.