Thierry Klein, le maire qui lit les pensées de ses villageois

0
Thierry Klein est maire d’une commune qui compte 380 habitants. Des administrés qui, pour les plus anciens, l’ont vu grandir et s’investir durant 48 ans pour faire vivre Chambrey.

En janvier 2016, Thierry Klein a été élu maire de Chambrey, un village près de Château-Salins. Depuis l’âge de 7 ans, l’élu doit faire face à une lourde surdité. Il fait l’objet d’un reportage télé, diffusé lundi et samedi.

«Je ne suis pas là pour que l’on parle de moi. Je préfère évoquer ma commune. » Voilà la réponse formulée par Thierry Klein aux équipes de France 5 lorsqu’elles ont demandé l’autorisation de poser leurs caméras dans son village, situé près de Château-Salins.

Si cette petite commune du Saulnois suscite autant d’attention de la part d’une chaîne de télévision, c’est que l’homme qui en est à la tête n’est pas seulement un passionné de son territoire. Il est surtout le seul premier magistrat de France à être touché par une lourde surdité, handicap qu’il connaît depuis l’âge de 7 ans. Sourd mais pas muet, il lit sur les lèvres.

Thierry Klein habite le village depuis 48 ans, depuis que sa mère, originaire de Chambrey, est revenue y vivre, accompagnée d’un bébé âgé d’un an. « Les habitants me connaissent bien, poursuit-il. J’ai grandi ici ! » Enfant, c’est sur les bancs de l’école communale qu’il a appris ses premières leçons. Il a poursuivi sa scolarité au collège de Château-Salins jusqu’en 5e avant d’intégrer l’Institut national des jeunes sourds à Metz.

Un message d’espoir

Dès l’enfance, Thierry Klein ne manque jamais l’occasion de s’impliquer pour sa localité et les environs. Jeune, il a été membre du foyer rural à Chambrey. Il s’est également investi dans le club de foot dans lequel jouent ses enfants. C’est d’ailleurs ce dévouement qui lui a permis d’être approché en 2014 pour intégrer l’équipe municipale comme conseiller.

Reprendre le flambeau, après la démission de l’ancien maire, en 2016, l’a obligé à se poser bien des questions. « On ne gère pas une commune aujourd’hui comme il y a 30 ans. Mais je suis bien épaulé, par mes adjoints, l’ancien maire et ma secrétaire. » Il a eu les mêmes doutes et questionnements lorsqu’il a été contacté par France 5 au début du mois de février. « Après avoir discuté avec mes adjoints, nous avons conclu que c’était un bon moyen de mettre en avant notre commune et le Saulnois. J’ai aussi accepté afin de montrer aux personnes handicapées qu’il est possible de faire tomber certaines barrières. »

Il sera devant son petit écran

Le tournage a débuté le 6 avril et a duré cinq jours. Éducateur spécialisé et enseignant en langue des signes à l’Institut national des jeunes sourds à Metz, un cameraman et un réalisateur l’ont suivi dans sa vie, sur son lieu de travail, lors d’un conseil municipal… « Ils ont aussi été à la rencontre des habitants. Comme je n’étais pas présent à ce moment-là, je ne sais pas ce qui a été dit. » Thierry Klein sera donc devant son petit écran le jour de la diffusion du reportage pour lire les pensées de ses administrés.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.