Sourds du Finistère. « Absents des programmes pour la présidentielle »

0

Le Collectif des sourds du Finistère célèbre cette année ses dix ans d’existence. Réunis samedi à Brest, ses adhérents déplorent l’absence de propositions les concernant dans le débat pour la prochaine présidentielle, et font part de leur lassitude de devoir batailler pour leurs droits.

Qu’est-ce que le CDS 29 ?
Éric Pineau, coprésident : C’est la réunion des associations de sourds et malentendants du Finistère, qui regroupent environ 120 membres. On se bat essentiellement pour l’accessibilité et l’autonomie des sourds, en interpellant les politiques sur des questions comme la formation et la présence d’interprètes, la création de classes bilingues ou la place des sourds dans les instances.

Quel regard portez-vous sur la campagne présidentielle ?
Le problème est déjà d’avoir accès aux débats. Des groupes d’adhérents sont allés voir les meetings de Jean-Luc Mélenchon et de Benoît Hamon à Brest. Pour suivre, ils ont besoin d’un sous-titrage et d’une interprétation en langage des signes. Pour Benoît Hamon, un effort a été fait, grâce à un grand écran avec un interprète, bien visible. Mais pas de sous-titre : or, les malentendants en ont besoin pour suivre ! Aujourd’hui, aucun des candidats ne fait de proposition pour améliorer la situation des sourds : il n’y a rien sur nous dans leurs programmes. À ce rythme, on va tous voter blanc.

Quelles sont vos revendications ?
On demande une meilleure reconnaissance de la langue des signes par la loi, ce qui permettra de faire avancer les choses, notamment en termes de formation. On attend aussi l’installation de centres relais téléphoniques, qui permettent aux sourds de joindre un interprète par webcam, pour qu’il soit leur relais auprès de leurs interlocuteurs. L’Assemblée nationale a adopté, fin septembre, la loi numérique qui reconnaît ce besoin. Or, rien n’a encore été fait, et si ça continue ainsi, il faudra tout recommencer avec la prochaine majorité. C’est usant : les sourds sont en souffrance, et ils doivent se battre pour être traités comme des citoyens à part entière.

 

Écrire un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.