Le temps d’une soirée, des serveurs sourds ont pris leurs quartiers au Chauffage compris, à Neuchâtel. Le bistrot accueillait vendredi son premier café des signes. L’occasion de sensibiliser la clientèle à cette langue, mais surtout de créer un échange avec un monde peu connu.

« C’est important que les gens découvrent la langue des signes et qu’ils connaissent un peu mieux notre monde », confie Diane, jeune Fribourgeoise sourde. Munie d’une tablette, elle passe vers les clients du Chauffage compris, à Neuchâtel, pour les initier à la langue des signes. Des interprètes sont présents pour donner un coup de main.

« J’ai appris à dire: ‘j’adore la bière’, en langue des signes. Je vais m’en souvenir!, s’exclame en souriant Cyril, un habitué du bistrot. Selon lui, le Chauffage compris est l’endroit idéal pour accueillir cette démarche. « Les gens sont ouverts, et à l’heure de l’apéro, c’est convivial et sympa. »

Lancés d’abord à Genève en 1999, les cafés des signes se sont tenus dès 2007 à tour de rôle dans chaque canton romand, deux fois par an. « Après chaque café des signes, un cours gratuit de langue des signes est proposé dans la ville où a eu lieu le café », relève Sandrine Burger, responsable médias de Suisse romande à la Fédération suisse des sourds.

Prochain cours de sensibilisation à la langue des signes: 11 nov, 19h30-21h30, au local de Pro Infirmis (rue de la Maladière 35), à Neuchâtel. Plus d’infos: Inscriptions à animation@sgb-fss.ch ou au 021 625 65 55. www.sgb-fss.ch

Écrire un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.