Une deaf party en plein air et à fond la caisse à Reims

0
66

Une deaf party, c’est quoi ? Beaucoup de bruit, des basses poussées à l’extrême et une foule qui se déchaîne et danse en rythme. C’est ce que propose le festival Clin d’œil, qui vise à promouvoir la culture sourde avec de nombreuses manifestations artistiques qui s’étalent sur quatre jours. « Les deaf parties, c’est un moment de musique très forte où l’on danse et on se dépense. C’est aussi l’occasion de faire des rencontres et cela donne plus de visibilité à la communauté de sourds et muets », indique Anaïs Noizet, chargée de la communication.

Tous les deux ans, l’association Cinésourds organise ces « soirées sourdes » ouvertes à tous. Elles se déroulent aujourd’hui et demain, à partir de 20 heures, en plein air sur le parking du stade Auguste-Delaune. « Il y en a pour tous les goûts. Des danses du monde, différents genres de musique, et une vraie cohérence entre tous les artistes. On y passe un très bon moment. »

Les artistes sourds présents à ces soirées viennent du monde entier : « Redeafination » est un groupe de danse hip-hop qui arrive tout droit de Singapour, « Dancers of Taïwan » est un groupe de danseurs électro-pop. Sont aussi présents, les danseurs allemands de « Nikita », ou encore les deux artistes danoises de « SignSingers », un groupe qui mêle langue des signes et chant.

Déjà plus de 3 000 personnes sont en possession d’un pass, qu’il est toujours possible de se procurer, et qui donne accès aux différentes manifestations artistiques du week-end.

Écrire un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.