La belle histoire du jour : sourde, elle apprend le langage des signes à ses chats pour parler avec eux

0

Une enseignante à la retraite atteinte de surdité a adopté un chat lui-même malentendant. Pour communiquer, elle lui a appris à reconnaître le langage des signes.

Kim Silva a appris un grand nombre de signes à ses chats pour pouvoir communiquer avec eux.

Bambi, une chatte siamoise au pelage entièrement blanc, avait le plus grand mal à trouver une famille d’accueil. Née sourde, elle était incapable de communiquer avec les humains qui l’entouraient. C’est justement ce handicap qui a poussé Kim Silva, une habitante du Connecticut, à l’adopter.

Enseignante à la retraite de l’école américaine pour les sourds, elle-même malentendante, cette passionnée de chats – elle en possède deux autres – s’est dit qu’elle pourrait lui apprendre le langage des signes. « Les enfants me manquaient, j’imagine que c’est cela qui m’a poussé à vouloir enseigner à un chat ! », raconte-t-elle au Huffington Post.

« Viens », « reste-là », « serre-moi la main », « danse »…

La mission s’annonçait délicate : s’il est tout à fait possible d’apprendre ce langage à un chien, les félins capables de comprendre la langue des signes sont rares. « Certains estiment même que ce n’est pas possible », explique Kim, « mais mes deux filles ont appris dès leur plus jeune âge. J’avais donc quelques idées sur la méthode à appliquer. »

En quelques semaines, Bambi et les deux autres chats de la famille, Bobcat et Thomasina, ont appris à reconnaître quand on leur faisait des signes. Et sont désormais capables de comprendre un grand nombre de gestes, tels que « viens », « stop », « assis », « reste-là », « serre-moi la main », « dors », « joue », « danse », etc.

L’apprentissage a eu un autre effet bénéfique : les animaux sont devenus plus extravertis : « Apprendre à communiquer donne davantage envie aux chats d’interagir avec les humains. Avant de découvrir le langage des signes, Bobcat était un ‘oreiller qui mange’, qui ignorait complètement les humains et préférait sa gamelle. Aujourd’hui, il est complètement extraverti, il adore se mettre en avant », raconte l’enseignante à la retraite.

« J’aimerais bien qu’il me demandent à manger en langage des signes »

Il reste toutefois un obstacle à cette communication. Car si les chats comprennent bien quand leur maîtresse leur parle avec les mains, ils ont du mal à faire eux-mêmes des signes pour s’exprimer, regrette Kim Silva. « Bambi a appris à me toucher les mains quand elle veut que j’aille chercher sa balle. Mais j’aimerais bien que les chats soient capables de me demander à manger en langage des signes. Je l’ai vu faire sur Internet, mais pour l’instant, je n’ai pas réussi à leur apprendre. »

Source : http://www.metronews.fr © 29 Mars 2015

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here