Cannes: « The tribe », le film choc du cinéma Ukrainien

0
51

Révélation au festival de Cannes, s’est sûrement LE film choc de Cannes cette année. Un projet d’une violence invraisemblable, « The Tribe » est une expérience douloureuse qui risque de vous hanter.

Ce film où le petit cauchemar ukrainien d’une radicalité sans précédent prouve que le public de la Semaine de la critique à Cannes est méga résistant. L’histoire se déroule en Ukraine, époque indéfinie entre la chute du mur et nos jours. Un ado sourd muet débarque dans un pensionnat spécialisé et intègre le gang des meneurs, qui fait sa loi sur les lieux. Les jeunes sont livrés à eux-mêmes, ces pensionnaires sont sans passé, sans famille, et, très clairement, sans avenir. Ils exploitent les jeunes et sont à la tête de leur petit réseau de prostitution : toutes les nuits, un des profs et un membre du gang emmènent deux de leurs copines faire le tapin chez les routiers.

Une expérience douloureuse et difficilement soutenable

Une représentation des rapports humains déshumanisés avec deux longues scènes de baise et une beaucoup trop longue scène d’avortement à l’ancienne dans une cuisine crasseuse : un massacre final d’une sauvagerie rare et une absence définitive d’espoir. Le tout est intégralement interprété par des sourds-muets, sans traduction, sans sous-titres, sans voix-off, sans musique… Et ça marche.

L’Ukrainien Myroslav Slaboshpytskiy exhibe une assurance et un talent rare pour un premier film. La violence, l’insensibilité des protagonistes, l’absence d’espoir font de The Tribe une oeuvre à vomir au bon sens du terme. Une expérience douloureuse et difficilement soutenable qui nous confronte à une sorte de masochisme, car malgré sa description flippante : c’est Le film à voir !

Source : http://www.focusur.fr © 23 Mai 2014

Écrire un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.