Miss France sourde: Elle veut être entendue

0

Gwendoline Thibaudat est la nouvelle Miss France Sourde

Son monde, c’est le silence et le langage des signes. Depuis qu’elle est née, Gwendoline Thibaudat, n’a jamais perçu le moindre son. La jeune fille est sourde, comme ses parents et ses deux petites sœurs. «D’habitude, la surdité n’est pas héréditaire, explique-t-elle. Mais dans notre famille, c’est génétique.» Etudiante en biologie à Lyon, Gwendoline, 20 ans, est devenue le 1er mars, Miss France Sourde.

Un couronnement dont elle souhaite désormais tirer profit. «J’espère que cela m’ouvrira des portes et me permettra de montrer la culture des sourds. Notre handicap est invisible, peu de gens le connaissent. Pourtant, nous sommes capables de faire les mêmes choses que tout le monde.»

Sensibiliser les politiques

Scolarisée dès son plus jeune âge dans des classes ordinaires, Gwendoline a appris très tôt à lire sur les lèvres et à parler. «Pour améliorer ma diction, j’allais plusieurs fois par semaine chez un orthophoniste», raconte-t-elle. Jusqu’à l’été dernier où elle a quitté Grenoble afin de poursuivre ses études sur le campus de la Doua, à Villeurbanne. Depuis, ses habitudes ont été bouleversées. «Socialement, c’est dur car j’ai du mal à me faire des amis. Je peux suivre une conversation qu’avec deux personnes maximum. Bien souvent, je reste en marge.»

Bénéficiant jusqu’au lycée de 30 heures d’accompagnement au cours desquelles, un interprète l’assistait en cours, la jeune fille doit désormais composer avec 8 heures. «Je suis complètement perdue», sourit-elle. Ayant décroché un bac STL avec mention très bien, Gwendoline avoue être perturbée : «Maintenant, je me sens très différente des autres. Je me rends compte de mon handicap et je le vois comme inconvénient.» Profitant de son statut de reine de beauté, elle souhaiterait sensibiliser les politiques à sa cause. «Ce sont toujours aux sourds de s’adapter. Mais pourquoi la langue des signes ne serait pas systématiquement enseignée dans les écoles, à raison d’une heure par semaine ?»

Source : http://www.20minutes.fr © 15 Avril 2014 à Lyon

Écrire un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.