Elle est médecin pour les personnes sourdes

2
Isabelle Ridoux consulte en langue des signes depuis 2003. Traduction ici : psychologue, sensibiliser, rencontrer.

Difficile de trouver un praticien en Bretagne qui exerce en langue des signes. Une unité régionale pour sourds et malentendants existe à Rennes depuis 2003. Depuis peu, le médecin se rend aussi à Brest et Saint-Brieuc.

Isabelle Ridoux est médecin, mais ses patients ne l’entendent pas. Depuis 2003, elle travaille auprès des sourds et malentendants. Au CHU Pontchaillou de Rennes, elle dirige une unité d’accueil et de soins qui leur est dédiée. Alors c’est avec ses mains, ses expressions qu’elle communique : « C’est devenu un automatisme, je n’y fais même plus attention. »

La langue des signes, elle l’a découverte en 1993 « On nous avait proposé des formations en langues étrangères. Il y avait la langue des signes, je me suis dit pourquoi pas. » Elle découvre les problèmes des sourds, et « ils ne m’ont plus lâché. Je me suis rendu compte que les personnes sourdes étaient davantage vulnérables car elles n’avaient pas accès à toutes les informations ».

80 % des personnes sourdes ont des difficultés de compréhension de l’écrit. « Aller chez le dentiste ou le gynécologue une fois par an, savoir que les antibiotiques ne sont pas automatiques, ce sont des conseils de santé qui sont familiers aux entendants. Ce n’est pas le cas chez les personnes sourdes. »

8 500 sourds en Bretagne

Ce constat l’interroge. Il faudra cinq ans de réflexion et de travail pour qu’une unité régionale dédiée voit le jour au sein du CHU de Rennes.

Aux côtés de la praticienne, une conseillère en économie sociale et familiale, une psychologue, une secrétaire et une aide soignante. « Toute l’équipe s’exprime en langue des signes, la plupart sont sourds. Cela permet aux patients d’échanger sans effort et surtout de se faire comprendre. »

Mais Isabelle n’a pas vocation à devenir le médecin généraliste des 8 500 sourds de Bretagne : « j’interviens plutôt en complément des médecins traitants. Car les patients ont parfois des difficultés à communiquer sur un sujet précis avec leur médecin. On vient nous voir pour une expertise technique. » Ce qu’on appelle des consultations avancées.

L’objectif est de leur faciliter la vie. Et pour y arriver, Isabelle Ridoux s’est aussi mise au dessin « Pour que le patient explique où il a mal, j’utilise le dessin d’un corps et il faut faire une croix », précise-t-elle. Les ordonnances sont rédigées avec des pictogrammes, « notamment des horloges vides, pour indiquer les heures de prise des médicaments ». Quant aux rendez-vous, ils se prennent par SMS ou par mail.

« En onze ans, on voit un réel mieuxnote Isabelle RidouxLes personnes sourdes et malentendantes nous connaissent.» Et elle les connaît aussi. Dans son bureau s’affichent des photos de nouveau-nés. Ceux des grossesses qu’elle a suivies « C’est une belle aventure. »

Source : http://www.ouest-france.fr © 15 Avril 2014 à Rennes

2 COMMENTS

  1. Bravo Isabelle Ridoux

    Il manque cruellement en France des médecins qui connaissent la LSF,il n’y en a pas beaucoup et c’est dommage…je dis aux médecins,aux futurs médecins d’apprendre la LSF,c’est très important de respecter les personnes sourdes,pour eux,lire,écrire et parler oralement,c’est très difficile ….si vous médecins saviez signer,ce serait un magnifique cadeau que vous offriez à vos patients sourds,c’est une mise à pied d’égalité par rapport au reste de la population en matière des informations.

    Mon souhait est de voir le développement d’accessibilité dans le monde de la santé aux personnes sourdes partout en France!.

    Sourdialement

  2. bravo Isabelle !
    je suis sourde de ma naissance.je vis bien normalement comme les autres . j espère qu’ une future praticienne viendra découvrir en Vendée avec LSF surtout important pr développer mieux la situation de la santé . une conférence à connaitre mieux pour les personnes sourdes et malentendantes . je compte sur vous cordialement

Écrire un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.