Des films accessibles à tous

2
45
Des films français sous-titrés en français pour les sourds à l’UGC de Lille.

Des séances spéciales sont proposées aux sourds et malentendants…

Version française sous-titrée en français (VFSTF), quelle drôle d’idée! Sauf pour les personnes sourdes et malentendantes. Depuis le 27 septembre, elles ont accès à deux films français par semaine, à l’UGC de Lille et de Villeneuve-d’Ascq. La nouvelle a été accueillie chaleureusement par Amandine, une Lilloise de 22 ans, sourde profonde: «On ne va pas souvent au cinéma, faute d’accessibilité justement.» Quant à Yann, 29 ans, il va peut-être redécouvrir le cinéma qu’il n’a pas fréquenté depuis deux ans.

Une expérience différente

Cette main tendue vers un public délaissé, Jérôme Zélent, le directeur de l’UGC, la veut pérenne, grâce au numérique. «ça nous permet de faire des choses avec davantage de souplesse qu’à l’époque des bobines», explique-t-il. Il suffit de programmer, à la séance convenue, une copie spécifique sous forme de fichier.

La séance est aussi ouverte aux entendants, point sur lequel Yann est satisfait, pour «se retrouver avec des gens avec qui on va échanger», lui qui se sent vite «mis à l’écart quand on parle cinéma dans [son] entourage». Même pour les valides, cette séance est particulière. Ainsi Liliane et Nicole, au sortir de leur film, disent avoir vécu «une expérience différente» . «On est davantage attentives à des petits détails comme un bruit de moteur ou la musique», racontent-elles. Pour cause, le sous-titrage pour malentendant intègre l’écriture des bruits: une porte qui claque par exemple. «On comprend pourquoi un personnage quitte la pièce. C’est pour aller ouvrir la porte, car il est sous-titré que quelqu’un vient de toquer», précise Yann. Comme au temps du cinéma muet.

Un pan entier de l’actualité culturelle s’ouvre ainsi à toutes ces personnes. Eyjafjallajökull, le dernier film avec Dany Boon est, par exemple, programmé dès sa sortie en VFSTF.

[list style= »event »]

[/list]

2 COMMENTS

  1. Pour le respect de la liberté culturelle des personnes sourdes,tous les cinémas doivent obligatoirement sous-titrer les films ,que ce soit français ou non…la discrimination culturelle des personnes sourdes,ça suffit!…l’inégalité,stop!.Pour moi,ça ne se discute pas,il y a des pays où on sous-titre partout y compris au cinéma!.

Écrire un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.