Humanicité: Saint-François-de-Sales, le premier EHPAD où l’on parle la langue des signes

0
40

Le premier établissement de France spécifiquement destiné à l’accueil des personnes sourdes dépendantes a été inauguré, hier dans le quartier Humanicité à Capinghem. L’EHPAD Saint-François-de-Sales, du nom du saint patron des sourds, est en effet le premier établissement national qui accueille des personnes âgées dépendantes qui parlent la langue des signes. Avec en outre l’emblématique ambition de faire cohabiter harmonieusement des personnes sourdes et des personnes entendantes. Selon la philosophie propre à ce quartier initié par la Catho.

La ministre M. Delaunay a inauguré l’EHPAD avec Martine Aubry et les représentants de la Catho.

D’ailleurs au sein de cette maison médicalisée tout le personnel est ou a été formé à la langue des signes. Et y sont employés des soignants sourds qui peuvent communiquer avec les personnes sourdes de naissance atteintes de la maladie d’Alzheimer. Car on n’y pense pas forcément, mais il y a aussi des pathologies liées à la perte de langage qui touchent ces personnes dépendantes. Comme l’a fait remarquer à la ministre Michèle Delaunay en visite, le docteur Drion qui au sein du service spécialisé à l’hôpital Saint-Philibert a ouvert les premières consultations en langue des signes.

Mais si on parle en signant à Saint-François-de-Sales, c’est aussi avec l’ambition de faire cohabiter harmonieusement les personnes sourdes et les personnes entendantes. Car la maison médicalisée s’adresse aussi à d’autres personnes handicapées plus vulnérables au vieillissement qui se retrouvent ici dans un environnement où tout a été conçu pour faciliter la vie de tous les jours. Le bâtiment à l’architecture transparente qui apporte lumière et aisance dans les déplacements… une technologie de pointe qui relie la chambre de chaque pensionnaire aux salles de vie commune grâce à un écran de visioconférence que l’on utilise comme un… téléphone. Et qui permet en outre d’entrer en contact avec la famille à l’extérieur…

« Un EHPAD très symbolique de ce que l’on veut faire dans ce quartier, le top de l’accompagnement humaniste », dira Roger Vicot au nom du conseil général, financeur à hauteur de plus d’un million et demi d’euros de l’EHPAD (coût hors équipement 11,5M €). « Un quartier bâti autour d’un engagement social considérable », notera la ministre Michèle Delaunay. « Un quartier devenu réalité en moins de trois ans avec déjà 500 emplois et 424 logements livrés dont 30 % de locatif social, » soulignera Martine Aubry pour LMCU. « Un quartier qui a fait de l’urbanisme une urbanité », dira Jacques Richir pour le groupe hospitalier de la Catho. « Un quartier qui enfin pourrait devenir un modèle d’aménagement du territoire », s’est félicitée la ministre.

[list style= »event »]

[/list]

Écrire un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.