Six enfants sourds ont effectué leur rentrée scolaire au sein de l’école Jacqueline Auriol,à St-Philbert. Zoom sur cette classe bilingue langue des signes – fraais.

Delphine Thébault, directrice de l’école Jacqueline Auriol, à St-Philbert de Grand Lieu

C’est la première classe bilingue Langue des signes fraaises – Fraais mise en place en Loire-Atlantique et c’est l’école publique Jacqueline Auriol de St-Philbert de Grand Lieu qui en est l’hôte. Après quatre années de démarche, l’association des parents d’enfants sourds 44 (APES 44) est parvenue à élaborer ce projet.  Il a fallu convaincre l’inspection académique ainsi que des élus locaux. L’APES 44 a frappé à la bonne porte quand ils ont rencontré la députée – maire Monique Rabin, qui a souhaité accueillir cette classe au sein de sa commune.

“Même programme scolaire”

Mardi 3 septembre, six enfants sourds, originaires du Sud Loire et de la Vendée, ont fait leur rentrée dans une école ordinaire. Ces trois élèves de maternelle et trois élèves d’élémentaire tournent la page des structures médico-sociales, « où la volonté est d’approcher les normes des entendants », explique Candice Audran, secrétaire d’APES 44. Pour elle, « les sourds ont une langue, il faut l’utiliser pour l’enseignement. En maîtrisant parfaitement la langue des signes, c’est un bon tremplin pour l’apprentissage de l’écrit ». Ces enfants auront le même programme scolaire que les entendants. Ils seront d’ailleurs rattachés à un groupe classe ordinaire pour permettre des activités communes : motricité, activités physiques, arts visuels, les sorties… « On va y aller progressivement, précise la directrice de l’établissement, Delphine Thébaud. C’est une opportunité pour les élèves de s’ouvrir à la différence. C’est un projet formidable et enthousiasmant ! On se rend compte que cela attire des gens. Des animations sont déjà programmées avec la bibliothèque municipale ». Dans le cadre des activités péri-éducatives, il est envisagé de proposer un atelier par semaine d’apprentissage de la langue des signes. Des formations seront aussi proposées au personnel municipal et aux enseignants.

Une personne sourde dans l’encadrement

Pour encadrer cette classe multi-niveaux, l’Education nationale a lancé un recrutement au niveau national. C’est finalement Eglantine Silvestre qui a été retenue. Riche d’une expérience dans l’interprétariat, elle arrive de Seine-Maritime. « Le choix de l’enseignante était crucial, c’est quelqu’un de très solide, avance Delphine Thébaud. Elle sera épaulée à plein temps par une auxiliaire de vie scolaire (AVS), une personne sourde elle-même. Une volonté des parents. Il est important d’avoir un référent sourd ». Une autre AVS, sur un contrat de 10 heures, sera en charge des temps de cantine et de sieste. Et une interprète devrait intervenir à l’occasion notamment des conseils d’école « pour intégrer ces familles comme les autres ».

Côté matériel, la classe, actuellement dans un préfabriqué, sera équipée de trois ordinateurs portables, une caméra sur pied et un vidéo-projecteur. « Pour acquérir la langue des signes, il est important de se voir pour pouvoir corriger ses défauts », explique la directrice.

“Pas de cadre légal”

Chacun va devoir prendre ses marques au départ. « C’est tellement novateur, qu’il n’y a pas de règles », assure Delphine Thébaud. Candice Audran, secrétaire d’APES 44 ajoute : « En France, tous les projets sont différents, car il n’y a pas de cadre légal. Personnellement, je ne suis pas complètement satisfaite de ce qui est proposé pour l’apprentissage du fraais. Ce qui est bien en revanche, c’est que nos enfants n’auront plus qu’un intervenant en face d’eux. Avant, il pouvait y avoir cinq à six personnes pour l’enseignement. J’espère que le partenariat sera prolifique. »

Une réflexion est actuellement en cours avec le Conseil général sur la continuité éducative dans le cadre du nouveau collège dont l’ouverture est prévue en septembre 2015.

[list style= »event »]

[/list]

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.