47 COMMENTS

  1. jj : « Passionnant, bon evidemment non sous titrés mais quoi, il suffit que tous les entendants se mettent à la langue des signes » . Remarque un peu égoïste car c’est comme si je vous disais qu’il suffisait que tous les sourds se mettent à comprendre à l’oral…

  2. On vous a déjà dit que Sourds.net est un site d’informations et d’échanges crées par et pour les Sourds… Rien vous oblige donc de râler sur l’absence de sous-titres. Et puis on n’a jamais demandé à que les entendants s’intéressent à la langue des signes !

  3. Vous vous plaignez déjà pour ca ! Car je me rappelais bien que je vous ai traduis une vidéo non sous titrés pour une soirée « Café philosophie » spécialement pour vous et je n’ai même pas reçu votre remerciement. Apparemment, vous vouliez que ce soit encore des sourds doivent faire des efforts. Vous ne pouvez pas nous demander de vous traduire. Car certains demandent aux entendants de traduire quand il s’agit des vidéos à voix et ca se passe bien. Mettez vous à nos places dans le monde des entendants car on vit dans le monde entendants et on a toujours la patience car on n’a pas le choix. Nous vivons dans l’obstacle mais on apprends à vivre comme ça.Cordialement. MG.

  4. @MG : J’ai essayé de comprendre.

    C’est une vidéo postée sur Facebook. Cette dame veut s’exprimer à propos de ce qu’elle vit et qui l’énerve (et la fait pleurer un peu).

    Elle a 2 enfants sourds. Le 2ième a 4 ans. Il est dans une classe de 25 élèves avec un autre enfant sourd mais implanté.

    Après. Je ne sais pas trop. Cette dame a l’air très énervé envers les enseignants qui semblent se focaliser sur l’enfant implanté qui oralise et aussi délaisser le fils de la dame. Mais je ne suis pas sûr d’avoir bien compris. La dame signe de plus en plus vite.

    Pouvez-vous me corriger si je me suis trompé, s’il vous plait.

    Sinon, je peux comprendre la frustration de jj, même si c’est écrit de manière agressive. Cette dame pourrait transmettre une information importante pour les entendants (et je pense que ça doit intéresser une personne comme jj qui a un enfant sourd). Ça pourrait permettre aux entendants d’être informer sur ce que vivent les sourds au quotidien et on pourrait plus facilement se mettre à votre place.

    • Bonjour rp, Oui vous avez un peu près tout compris..Elle a simplement dit qu’elle a 2 enfants mais le 2 eme est sourd et a 4 ans en maternelle. Cette maternelle reçoit 5 sourds dont 3 implantés et 2 sourds non implantés. Cette mère ne sait pas quoi faire pour son enfant sourd pour la rentrée prochaine car elle s’est renseigné d’une autre école mais elle reçoit la réponse non précise parce qu’elle trouve la maternelle actuelle ne convient pas à son fils. Après, elle a coupé.
      Au sujet de JJ, je peux le comprendre mais il peut bien nous demander comme vous l’avez fait. Quand on ne comprend pas, on peut toujours demander. Dans un précédant vidéo, ce monsieur s’est déjà plaint par manque de sous titrage, alors je me suis mise à traduire spécialement pour lui et je n’ai pas eu de message de sa part. Où est le respect? Je suis bien d’accord avec vous pour le besoin de connaître, de comprendre et de s’être bien informé car on en a besoin. Bien cordialement.MG.

      • Et encore le respect !!!!!!!

        Je ne sais pas si vous etes francophone natif alors je ne vais pas vous accabler.
        Je dois vous avouer que je ne suis pas très interessé par ce que disent ces personnes, aussi, je vous invite à ne pas perdre votre temps à me le traduire.
        Je n’accable pas non plus l’auteur de la video, il sous titre ou pas c’est bien son choix.
        En revanche diffuser cette video sur un site qui se nomme sourds.net (et cherchez bien, nulle part on parle de sourds signants) je trouve ca, soyons charitable c ‘est l’été, je trouve ca suprenant.
        Dans le message pour lequel vous avez perdu du temps à faire une traduction que je n ai pas demandé, je faisais remarquer que militer pour le développement de la langue des signes en langue des signes c ‘etait comme essayer de me persuader d’apprendre le chinois ….. en chinois.

        Franchement SD, vous etes surement très symmpathique mais je ne vois pas ce qu’il y a de compliqué dans mes messages.
        Bisous

        JJ

  5. OK je comprends mieux grace à la remarque de Juniche
    « On vous a déjà dit que Sourds.net est un site d’informations et d’échanges crées par et pour les Sourds… Rien vous oblige donc de râler sur l’absence de sous-titres. Et puis on n’a jamais demandé à que les entendants s’intéressent à la langue des signes ! »
    Sourds.net, le malnomé est un site pour les sourds signant (je vous permet de vous corriger Juniche, vous oubliez les sourds non signant) et que pour eux.
    Ce que je comprends pas c’est toutes els démarches relayées (à bon droit, j’imaginais jusqu’à présent) vers le monde des entendant, la marche sur Milan par exemple, quel interet d’en parler puisque ce site ne concerne que des convaincus ?

    Juniche comme disait le poete,à propos de votre raisonnement « y a queq chose qui cloche l’a dans ».
    Bises
    JJ

    PS SD ne me dites pas que vous etes sérieux ?

  6. Je suis le vrai SD, les deux derniers messages qui sont à mon nom ne sont pas les miens… J’espère que ce quiproquo ne vas pas déranger…

    Bref, ce qui est dommage c’est que Sourd.net est une mine d’information à propos de la communauté sourdes et de leur combat. Je trouve sa dommage que ce ne cela soit pas sous-titré car cela permettrais d’encourager les entendants à être sensibilisés aux problèmes que les sourds endurent et voire casser la barrière de la « sainte » solution (qui est dû au manque d’information des entendant sur la communauté sourde) : « Pour être guérit, il suffit d’implanter » .

    Je suis entendant mais mère et mon frère sont sourds, donc je sais très bien ce qui se passe dans la communauté sourde, mais aussi « chez » les entendants. Je sais que ce site est fait PAR des sourds POUR des sourds, cette façon de penser est légitime mais si on veut que la communauté sourde soit connue et ouverte au monde, on doit permettre aux intéressés (entendants et sourds) d’avoir accès au moins, aux informations les plus importantes (notamment dans le domaine de l’éducation).

    Je sais que cela demande ENCORE des efforts mais aujourd’hui on a disposition une technologie pour franchir la « barrière de la langue » ce qui permet une sensibilisation en douceur ( et non pas :  » Si vous ne connaissez pas la langue des signes, vous n’avez rien a faire sur ce site) et donc diminuer l’aspect de ségrégation entre les sourds et les entendants.

  7. précision : Sourds.net s’écrit avec un S majuscule, ce qui signifie personnes sourdes ayant une culture et une langue propre à cette communauté. Donc oui, j’affirme et réaffirme haut et fort que ce site est destiné aux Sourds signants. Inutile de me justifier là-dessus auprès d’entendants qu’on n’a pas sonnés !
    Quant au souci de sensibilisation auprès de ces derniers, justement c’est à partir du moment où ceux-ci se sont intéressés aux Sourds que s’est entamée à la fois brutalement et lentement la destruction de leur communauté. Il suffit de voir le nombre de livres écrits par des Sourds après le congrès de Milan pour le constater.
    Je suis contre la ségrégation, mais de là à laisser tant de personnes s’ingérer dans une communauté pour prendre des décisions à leur place, il y a quand même des limites !

    • Pourquoi parler de « prendre des décisions à leur place » ? C’est incroyable d’en arriver là. Personne d’autre que vous n’a parlé, voire même suggéré cela. Ici on parle de sensibiliser les entendants pour qu’ils comprennent les revendications des sourds.

    • Bonjour

      Il se trouve que je maitrise assez bien le français, je ne vois pas en quoi le fait de mettre une majuscule à Sourd signifie que le site est réservé au sourds signants.
      L’entete du site est « le portail d’information sur les sourds ». Le jours où me connectant je vois « le portail d’information sur les sourd signants » je disparait et ne dit plus un mot.
      En attentand, les jeune parents d enfants sourds, souvent désemparés, voit ici un site au nom quasi institutionnel et risque de prendre pour argent content ce qui est (je n’ose croire le contraire) de l’ordre de la plaisanterie pour vous.

      JJ

      Je vous remervie de surveiller votre ton.

  8. Pour faire suite à mes propos, nos démarches militantes concernent les ministères dans le but de supprimer le mainmise des médecins que les parents d’enfant sourd rencontrent en premier. Ces mêmes médecins d’ailleurs les déconseillent de rencontrer d’autres Sourds.
    La dame dans la vidéo demandait des conseils à d’autres Sourds expérimentés en matière d’instituts spécialisés, chose qui n’a pas été traduite ici…

    • Vu comment vous vous adressez au peu d’entendants qui s’intéressent à la vie des sourds, n’espérez pas, avec cette technique, obtenir la moindre avancé de la part d’un ministère et d’une profession que vous méprisez à chacun de vos messages.

      Franchement, pour le bien des sourds signants, j’espère que ce n’est pas vous, en personne, qui allez négocier au nom de communauté. Ça ficherait tout par terre.

        • Français = personne française ayant une culture et une langue françaises. Anglais = personne anglaise ayant une culture et une langue anglaises. Sourd = personne sourde ayant une culture et une langue sourdes. Vous qui maîtrisez le français devriez connaître la signification de cette majuscule. Mais c’est vrai qu’elle ne représente pas grand-chose du premier abord pour un entendant ne s’y connaissant rien.

          @RP : j’avais expliqué que depuis plus d’un siècle, le milieu médical avait la mainmise sur la communauté sourde en prenant des décisions à notre place, concernant par exemple l’éducation scolaire. J’expliquais aussi que je perdais du temps à essayer de convaincre des parents d’enfant sourd et que c’était à la source qu’il fallait s’attaquer. La sensibilisation auprès d’entendants n’est pas notre souci premier, surtout quand on voit que les cours de LSF pour entendants n’ont jamais eu autant de succès alors que seulement 1% d’enfants sourds accèdent à ce mode d’éducation. De nombreux linguistes estiment que la langue des signes va disparaître d’ici 20 ans (il suffit d’une génération pour mettre en danger une langue, à l’instar du breton) ; ou alors cette langue des signes évoluera vers du français signé (il suffit de voir les nombreuses vidéos d’Youtube sur le chant-signé pour constater l’absence d’expressions faciales. Par exemple, la personne entendante signe lentement  » je maaarche viiiiiite  » pour se caler au rythme des paroles) .
          Vous ne trouvez pas que les médecins ORL peuvent être plus agressifs que nous, en s’ingérant dans notre destinée ? Une connaissance sourde m’a d’ailleurs rapporté avoir été, pendant les deux premières années de son enfant également sourd, harcelé par un médecin en coups de fils et convocations à l’hôpital. Le médecin est même allé jusqu’à essayer de convaincre la maman, entendante, de décider sans son mari !
          J’ose affirmer que ne pas choisir la langue des signes pour son enfant sourd est une forme de maltraitance poussée, voire extrême. C’est comme si un enfant entendant n’apprenait le français que dans la cour d’école !
          Après, vous pouvez penser ce que vous voulez. Je vous previens juste que je n’aurai rien à faire de vos commentaires, pour ce que vous faites des miens…

        • @Juinche
          Et Belge = personne belge et de langue belge. Ah non. On y parle néerlandais, français et allemand. Et en suivant votre raisonnement, les Bretons qui ne parlent pas breton ne sont pas Bretons. Ça va leur faire plaisir de lire ça.

          Et puis je ne suis pas certain que de prendre des vidéos de chant-signé sur Youtube soit un argument pertinent pour discuter de l’avenir de la LSF.

          Par ailleurs, je me demande bien qui sont vos nombreux linguistes.

        • @Juinche
          Quant-au Breton, il a été interdit dans les écoles publiques en 1793 (un siècle avant le congrès de Milan) et dans les écoles privées en 1902. Il n’a toujours pas disparu.

          Par contre la diminution du nombre de gens qui parlent breton a vraiment été importante à partir de 1950 (alors qu’en 52 la loi Deixonne autorise à nouveau des cours facultatifs en langue bretonne.)

          À partir de 1980, à la même période que le Réveil Sourd, la communauté Bretonne a changé de vision sur sa propre langue. Elle a entrepris sa sauvegarder (notamment par la création d’écoles privés 100% en breton). Même si le Breton est toujours considéré comme une langue en danger, le nombre de pratiquants continue d’augmenter doucement mais progressivement depuis cette époque.

          Pour les sourds, la langue « naturelle » est la LSF. Pour la quasi totalité des personnes qui parlent breton, la langue « naturelle » est le français. Et ils arrivent quand-même a pratiquer et à sauvegarder leur langue.

          Au lieu de se focaliser à faire la guerre aux médecins ce qui ne vous apportera qu’une mauvaise image, peut-être serait-il mieux de s’inspirer des Bretons et d’essayer d’obtenir de l’aide des pouvoirs publics et aussi des capitaux privés pour soutenir des initiatives comme 2LPE.

        • @juinche

          Au fait, votre chiffre de 1% date de l’an 2000. Une lettre écrite par les 5 assos (FNSF, 2LPE, ANPES, AFILS, AFFELS) avance un chiffre de 5%. Certes, ce n’est toujours pas suffisant. Mais c’est 5 fois supérieur à ce que vous affirmez.

          Et je ne vois toujours pas comment lutter contre l’implant et les médecins va faire progresser le nombre d’école.

        • Vos explications développées sur la situation du breton sont fort intéressantes… à une différence près : les enfants de Bretons peuvent l’utiliser comme langue maternelle en la parlant à la maison contrairement aux enfants sourds, comme par exemple à l’époque où l’on les plaçait quasi systématiquement en internat.
          Pour ce qui est du nombre d’enfants sourds recevant une éducation bilingue, il faut savoir que les critères de cette dernière sont : la maîtrise du français écrit et de la LSF des parents. Ce qui implique que l’Etat doit financer, pour les parents entendants :
          – des congés pour suivre des cours de LSF, situés de préférence à proximité du domicile familial ;
          – les frais de transport pour s’y rendre et, éventuellement, ceux de garde des frères et soeurs ;
          – les supports matériels comme les livres, les DVD, etc. ;
          et pour les parents sourds, compte tenu du contexte éducatif de leur époque :
          – des cours de remise à niveau en français écrit et en LSF…
          Actuellement, aucune de ces conditions n’est réunie. Ainsi, même si je viens d’un établissement dispensant d’un enseignement en LSF, avec des parents ne maîtrisant ni la LSF ni le français je ne peux pas dire avoir bénéficié d’une éducation bilingue !

        • Pour Juniche

          je n ‘avais pas lu votre -long- message.
          Il se trouve que moi-même , jadis ou naguère, j’étais linguiste et que j’ai encore pas mal d’amis dans le domaine. Donc s’il vous plait, donnez nous vos sources ….

          Sinon je connais un peu le français en effet et tous ce que je peux dire à propos de mettre une majuscule en à un adjectif c’est que c’est une faute d’orthographe …..
          ma définition serait plutôt (mais vous allez me trouvez conservateur) :
          sourd : personne qui n’entendant pas.

          Essayer de comprendre, maintenant des parents entandants d’un efant sourds. Un médecin leur propose l’implanation, ce qui ne le rendra pas entendant mais lui donnera une chance de s’intégrer dans son environnement (la commauté francophone par exemple).d’un autre coté on n’implante pas on insiste sur la LSF et l’enfant, même s’il peut s’intégrer (vous en êtes un exemple, votre français est parfais) sera lié à une communauté.
          Quel choix pensez vous que font les parents ? pensez-vous qu’il soit besoin de faire des pressions ?
          Allons
          Je ne sais pas quel est le meilleur choix et le votre est aussi légitime que le mien. je suis d’accord sur l’importance qu’a eu la LSF pour SAUVER des sourds au cours du siecle.
          Vous vous plaignez, à juste de titre du rejet que les sourds ont subit. Est-ce vraiment une raison pour ayant été opprimé vouloir devenir oppresseur sois même ?
          je vous laisse reflechir calmement à tout cela.
          Bonne jounrée

          JJ
          PS j’ai une autre remarque mais je prefere un message spécifique

        • Pour Juniche

          Je vous l’ai deja dit une fois
          Internet n’est pas un lieu où tout est permis.
          les lois s’y appliquent.
          Ecrire
          « ne pas choisir la langue des signes pour son enfant sourd est une forme de maltraitance poussée, voire extrême »

          c’est m’insulter gravement ainsi que tous les parents ayant choisi l’implantation.

          JE NE MALTRAITE PAS MES ENFANTS

          Vous avez remarquez qu’en général je suis assez ironique mais là je suis grave.

          Je me considère en droit de porter une plainte contre vous et contre le site.

          Je vous demande donc pour la denière fois de surveiller votre langage.

          Pour ma part, je ne pense pas que vous trouverez une insulte dans mes propos.

          Je vous remercie d’avance de l’évolution positive de votre comportement

          JJ

        • Rectification : Sourd est un nom commun et non pas un nom propre, même quand il s’écrit avec un S majuscule pour indiquer le gentilé.

          A part ça, vous remarquerez que mes propos ne constituent pas non plus une insulte, que vous déformez d’ailleurs en écrivant  » parents ayant choisi l’implantation  » au lieu de  » choisir la langue des signes « .

          Pour terminer, si vous avez Facebook, je joins un lien sur la notion de maltraitance :
          https://www.facebook.com/notes/patrick-belissen/le-droit-au-choix-pour-l%C3%A9ducation-des-enfants-sourds-une-r%C3%A9alit%C3%A9-ou-un-leurre/213406718677922

          A méditer là-dessus…

        • On est en France, pays démocratique ! Allez-y, portez plainte contre moi si vous voulez. Mais je n’ai aucunement cité votre personne dans mes propos non diffamatoires…
          Pour revenir au nom Sourd avec un S majuscule, justement ce n’est pas un adjectif mais un nom propre indiquant un gentilé, l’appartenance à un peuple. Ce n’est donc pas une faute d’orthographe. Vous qui êtes un ancien linguiste devriez le savoir !
          Maintenant, je vous fais savoir ma décision de me retirer de cette interminable discussion qui n’avancera à rien. Mes propos n’engageaient que moi, et non pas le site, ni d’autres Sourds militants.

        • @Juinche

          « Sourd » ne peut pas être un « gentilé ». Le gentilé est le nom des habitants d’un lieu (région, province, pays, continent…), par référence au lieu où ils habitent.

          Quand on se réfère à un peuple, à une ethnie on parle d’ethnonyme. Parfois, gentilé et ethnonyme sont différents (on parle des Finlandais pour les habitants de la Finlande et des Finnois pour désigner la langue). D’autres fois, les ethnies n’ont pas de lieu d’habitation attitrés (exemples, les Rroms).

          Si vous considérez les sourds comme étant une communauté sans lieu d’habitation attitré (comme les Rroms), alors « Sourd » est un autoethnonyme et non pas un gentilé.

        • Je prend note de la distinction entre le terme de gentilé et celui d’autoethnonyme, et je vous en remercie… C’est avec ces échanges plus enrichissantes qu’on pourra mieux avancer !

  9. Chose vraie ce que dit Juinche,la violence médicale existe,le harcélement moral sur les parents de la part des médecins prennant en charge de l’enfant handicapé existe,c’est interdit par la loi et cette forme de violence est paisible à 2 ans de prison maximum!,on n’a pas le droit de faire pression sur les parents pour des actes médicaux risqués pour des choses non vitales et non obligatoires,il est légitime que des médecins reçoivent des refus et ils doivent les respecter!!!,peu d’entre eux respectent les parents qui n’en veulent pas…Je peux en témoigner et j’ai reçu plein de témoignages y compris ceux des parents d’enfants implantés.Ce monde là laisse une odeur nauséabonde de l’argent roi.

    • et j’ajoute,il n’y a pas que les enfants sourds qui en sont victimes,les enfants porteurs d’autres handicaps aussi en sont victimes comme mon neveu IMC (infirme moteur cérébrale),ma propre soeur a été victime du harcélement de la part d’une femme médecin après avoir refusé 2 propositions dangereuses pour son fils (un médicament à prendre à vie hépatotoxique et des sections de nerfs au niveau des chevilles).Elle a eu raison car 9 mois plus tard,ce même médecin lui a dit qu’il n’avait pas besoin d’opération alors qu’elle lui avait dit que c’était urgent quelques mois auparavant, et pour ce fameux médicament,elle n’en a plus parlé,c’est obscur n’est ce pas?.

  10. Sylvie,
    Vous êtes parent d’enfant sourd etles médecins vous ont contraintes à l’implanter. je suis d’accord avec vous il faut que vous posiez une plainte. Si vous voulez on se contact en MP on étudie votre dossier pour que je vous aide.

    je pense que vous vous trompez pour les deux ans, à mon avis si on vous a forcée, c’est de la justice pénale et ils risquent beaucoup plus que ca.

    malheuresement je ne pourrai pas témoigner parce que de mon coté l’implantation de mion garcon à été un choix délibéré de mon épouse et moi. Nous avons, b^éteùent sans doute mais nous etions plus jeunes, pensé que c’était le meilleur choix pour lui.

    Franchement j ai qq amis avocats, revenez vers moi, il ne faut pas vous laisser faire.

    JJ

    • Bonjour JJ,
      Non je ne suis pas parent d’enfant sourd,mais une adulte sourde qui travaille depuis de très nombreuses années dans une association de parents,j’accueille aussi des parents d’enfants implantés qui souhaitent apprendre la LSF…

      j’ai relevé leurs témoignages,vu également des parents d’enfant implanté faire pression sur les parents d’enfant non implanté (ce n’est pas une bonne idée non plus),informer,c’est d’accord mais insister,non,il y a des limites car il contourne justement la décision éclairée,le choix d’implanter l’enfant sourd ne doit pas se faire sous influence, ça doit être un choix personnel avec beaucoup de responsabilité…il s’agit quand même d’un acte médical difficile et délicat dont on ne connaît pas le résultat final,l’apport car tout varie selon les enfants….

      la proposition de l’implantation est en général après avoir fait un essai avec l’appareillage classique,c’est logique mais j’ai aussi appris que pour certains d’entre eux,la proposition d’implantation a été directe sans essai d’appareillage classique,je trouve ça exagèré…et puis proposer l’implantation aux enfants de moins de deux ans est selon moi trop précoce,l’évaluation du degré de la surdité est très difficile,il faut plusieurs rendez-vous(vous le savez bien).

      Il serait bien de recueillir des informations pour savoir comment ils ont proposé l’implantation de l’enfant sourd,et si possible recueillir les réactions des médecins en cas de refus parental…j’ai rencontré récemment une femme dont toute sa famille est sourde,elle est maman d’une petite fille de 2 ans sourde profonde,les ORL ont été particulièrement virulents avec elle pour la forcer presque à décider d’implanter sa fille,elle a résisté…vous avez raison,il y a le code pénal,c’est combien d’années de prison si il y a harcélement médical?.Un refus est aussi un droit qu’il faut respecter notamment pour des actes médicaux non obligatoires.

      Il n’y a pas que les enfants sourds qui sont victimes,les autres aussi (autres handicaps) .Il y a des médecins qui se prennent pour Dieu or il y a des limites à ne pas dépasser et le respect des choix,le refus est également un droit parental. Vous comprenez?

      Tout parent est libre de choisir mais le dernier mot revient à l’enfant concerné,ce choix final venant de l’enfant doit être respecté.Il y a des parents qui ont fait le choix d’implanter son enfant et qu’à sa majorité,ce dernier fait le choix de vivre dans le silence total,bref,ça dépend des enfants,tout est différent,on ne peut pas comparer…c’est normal que la vision parentale diffère de la vision de l’enfant concerné.Ça n’empêche pas que des parents aiment leur enfant même s’ils n’ont pas les mêmes idées!.J’ai bien un ami sourd non implanté qui aime son papa un devenu sourd implanté (il a des complications quand même mais c’était son choix à lui qu’il assume difficilement).C’est ça la liberté de choix de vie,ce n’est pas toujours facile.

  11. @JJ, Sylvie dit juste pour l’harcèlement moral sur les parents d’enfants sourds car ça m’a déjà arrivé pour mon fils. Quand on, mon mari et moi, a refusé ses propositions sur l’implant fermement, de plus on a rien demandé, il a insisté à nous envoyer pleins de questions inutiles concernant à l’implant malgré nos refus répétitifs. Un bout d’un moment, ça a commencé à nous étouffer pour son insistance et j’ai fini lui dire qu’on va réfléchir afin qu’il se calme. Il a quand même continué, où est le respect du choix des parents? C’est stressant pour les parents, qui sont perdus, disant qu’ils vont bien réfléchir pour prendre la bonne décision. C’est comme on désire acheter un appareil souvent, on compare pour mieux choisir. C’est pareil. C’est dommage, j’aurais pu essayer dire « OUI » pour évaluer son comportement. Quand on est sorti de ce cabinet ORL, quelque secondes après, je suis revenue les voir pour leur demander si ils ont des contacts des parents d’enfants implantés et mon étonnement est qu’ils n’ont pas de contacts. Apparemment, il manque du savoir faire de leur part. Pour éviter de faire fuir les parents, c’est de savoir les écouter; donner des conseils; proposer plusieurs possibilités et laisser les parents de prendre le temps de bien réfléchir. C’est comme ça la relation entre client et commerçant. J’ai eu des mamans avec qui j’ai échangé, elles ont vécu la même chose. C’est incroyable. ça S’appelle du HARCELEMENT MORAL surtout pour les parents d’enfants sourds qui ne connaissent pas rien sur la communauté des sourds. Heureusement, je connaissais déjà c’est grâce à ça j’ai pu résisté. MG. Respect aux humains . Bien cordialement.

    • J’ajoute que si je parle du chant-signé, c’est parce que trop nombreux sont les enseignants maîtrisant approximativement la LSF, d’où mon souci pour l’avenir de cette langue…

      • Je ne peux pas me prononcer sur le sujet : tous les enseignants de LSF que je connais ou que j’ai rencontré sont des sourds français. Je ne connais aucun enseignant entendant.

        Mais je comprends que vous soyez inquiet. Selon l’étude Handicaps-Incapacité-Dépendances de 2007, environ 119 000 personnes utiliseraient la langue des signes en France métropolitaine, parmi lesquelles 44 000 déficients auditifs et 75 000 personnes n’ayant pas déclaré de déficience auditive.

        Ça signifie qu’il y a plus d’entendants qui utilisent la LSF (les interprètes + beaucoup de membres de la famille des sourds + quelques enseignants et personnels spécialisés) que de sourds. Est-ce un danger pour la LSF ? Ou alors est-ce que ça permet de propager la LSF et de faire changer le regard sur la surdité ? Faut-il interdire la LSF aux entendants (ceux des familles des sourds ?)

        D’un autre côté, il faut aussi comprendre qu’une langue vit et évolue en s’enrichissant des gens pratiquent cette langue. La LSF a souvent été influencée par le français parlé et écrit (cf. la configuration des mains qui commence comme l’initiale du mot français). Est-ce un danger pour la LSF ?

        Et aujourd’hui, les sourds français peuvent communiquer du nord au sud, et de l’est à l’ouest grâce à Internet, à Facebook, à Youtube, Dailymotion… Avant, il y avait des signes différents dans chaque région. Maintenant, il y a une sorte homogénéisation de la LSF. Ça fait que certains signes disparaissent. Est-ce un danger pour la LSF si tous les sourds utilisent les mêmes signes et abandonnent les signes de leur région ?

        Les sourds français peuvent aussi voir pleins de vidéos en ASL. Dans quelques années, je suis certains que la LSF va s’enrichir de beaucoup de signes de l’ASL. Est-ce un danger pour la LSF si des signes français sont remplacer par des signes américains ?

        • Vos postulats sur la LSF méritent réflexion… Cependant, comme vous le dites, vous n’avez pas rencontré d’enseignant entendant et/ou maîtrisant approximativement la LSF. Je suis mieux placé pour le savoir, surtout quand je relève quotidiennement des fautes d’expression de la part de tant de Sourds influencés par le français. Certes, la LSF est spécifique à la France, mais elle ne puise pas ses origines du français. J’ose ainsi déclarer la  » guerre  » contre le français signé, qui n’aide en rien à apprendre le français. Exemple : j’ai vu un Sourd utiliser le signe de  » la poste  » [TIMBRE] pour dire  » poste de travail « . Autre exemple :  » je viens tout juste de tomber sur une personne  » qui, exprimé en français signé, n’a plus aucun sens si l’on ne joue pas aux devinettes…

          D’autre part, je n’ai jamais dit qu’il y avait plus d’entendants pratiquant la LSF, mais qui l’apprennent. Je constate même de plus en plus de CODA (  » Children of Deaf Adults « , enfants entendants de parents sourds en anglais) la maîtrisant parfaitement, du fait les parents sourds tendent à ne plus faire d’effort pour parler à leur enfant. Ce n’est donc pas une raison pour interdire cette langue aux entendants. Ce que je reproche juste à ceux-ci, c’est qu’ils n’attendent pas de parfaire leur LSF avant de se professionnaliser, dans l’enseignement par exemple ou dans le chant-signé… J’ai ainsi vu des vidéos d’une enseignante entendante apprenant la traduction en LSF de chansons à des lycéennes, et résultat : je n’ai pas capté une seule des paroles !

          Je suis d’accord avec vous au sujet de l’homogénéisation des signes grâce, par exemple, aux vidéos postées sur Facebook, mais celles-ci n’auront aucune utilité si une écrasante majorité de parents d’enfant sourd ne choisissent pas la LSF. Je ne crois pas que ce soit pas cette homogénéisation qui contribue à la disparition de signes car, moi-même, j’en utilise de nombreux synonymes issus d’autres régions que je choisis comme bon me semble.

          Pour terminer au sujet de l’ASL, je ne pense pas que certains de ses signes apparaîtront dans la LSF – même si la première a pour origine cette dernière. Les Sourds français sont plutôt conservateurs (comme pour les entendants) … D’ailleurs, très peu d’entre eux connaissent la langue des signes internationale, qui s’inspire pourtant de nombreux signes de l’ASL ! Enfin, c’est mon avis… je peux me tromper car je ne suis pas médium !

        • L’ISL, c’est un peu comme l’Espéranto : l’Espéranto est censé être une langue internationale neutre pour tous. Mais l’Espéranto est fortement influencée par les langues indo-européenne, donc pas neutre. Et les gens lui préfèrent l’anglais parce que l’anglais est déjà très utilisée dans le monde. Pour l’ISL c’est pareil : l’ISL est fortement influencée par l’ASL donc pas neutre. Et l’ASL est très déjà très largement employé.

          À mon avis, les entendants français ne sont pas si conservateur que ça. Surtout les jeunes. « C’est cool », « un must », « fashion », « les peoples », le « marketing »… En informatique aussi on intègre plein de mots venu de l’anglais alors qu’il y a des mots français qui existent déjà. On « reboote », on « forwarde », on « check »…

          Je n’ai pas la preuve que l’ASL va influencer la LSF. Mais je pense que ça va se faire dans les prochaines années, petit à petit et très naturellement, grâce à internet et aussi aux rencontres.

        • @Juinche :
          Le but du Français signé n’est pas d’aider à apprendre le Français. C’est en fait une sorte de « langue véhiculaire » ou encore un « sabir » ou un « pidgin ». C’est à dire une langue simplifiée qui s’est créée devant la nécessité de communiquer entre deux communautés de langues différentes.

          Bien évidement, un français signé « strict » n’a aucun sens. Les expressions française traduites mot-à-signe n’ont généralement aucun sens (tomber dans les pommes) à de rares exceptions prêt (se retrousser les manches, un poil dans la main…). Et je suppose qu’il y a des expressions idiomatiques en LSF qu’on ne peut traduire de signe-à-mot. En fait, c’est le cas pour toute les langues.

          Bref, le français signé permet aux entendants qui ne maitrisent pas la LSF pure de communiquer avec les sourds sans que les sourds soient obligés de lire sur les lèvres. C’est loin d’être idéal. Mais personnellement, je trouve que c’est un bon début : pour une fois, ce sont les entendants qui font un effort pour apprendre quelques signes. D’habitude, ce sont les sourds qui doivent s’adapter complètement aux entendants en lisant sur les lèvres et en oralisant.

          J’aimerais maitriser la LSF à 100%. Malheureusement, je n’ai pas encore un bon niveau. Mais je ne vais pas attendre d’être un expert pour essayer de communiquer. Je suis sûr que je ferai des progrès en LSF si je me lance et que je mélange français signé et LSF. De toute façon, je n’ai pas l’intention de devenir interprète.

        • Effectivement, je reconnais la propension qu’ont les jeunes français à recourir à l’anglicisme, mais par  » conservateurs  » je parlais de la fameuse exception française sur beaucoup de points. Mais bon, il se peut que la LSF soit un jour influencée par l’ASL ; comme je l’ai dit, je ne suis pas médium.
          Je me permets de joindre ci-dessous un lien fort instructif sur l’arbre généalogique des langues signées dans le monde, si vous ne l’avez pas déjà vu :
          https://www.facebook.com/photo.php?fbid=661334000560833&set=a.353047088056194.97450.321821894512047&type=1&relevant_count=1

          Pour revenir au français signé, j’ai quand même vu des enseignants l’utiliser pour apprendre le français à des jeunes sourds. Ce n’est sûrement pas faute de volonté de leur part, mais les résultats restent à discuter…
          Pour information, j’ai déjà donné des cours de LSF à des entendants. Et je me suis vite aperçu qu’ils avaient du mal à oublier le français, à penser plutôt en  » images  » (cela peut se comprendre, eux qui se sont construits avec une langue linéaire basée sur le son, sur une suite de syllabes n’ayant pas en elles-mêmes de signification) … C’est pourquoi je leur ai donné beaucoup de dessins, photos pour qu’ils essayent de s’exprimer de façon ce qu’on appelle  » iconisée  » . Pour le reste, ça se discute. Car, même si je maîtrise le français, j’ai du mal à comprendre le français signé.

          Cela dit, je vous souhaite bonne continuation et bon courage pour l’apprentissage de cette merveilleuse langue particulière créée du génie des Sourds…

        • J’oubliais de dire que je suis d’accord avec vous en parlant des Sourds las de faire des efforts en lisant les lèvres et en parlant, face à un entendant ne connaissant pas la LSF. Mais sachez que nous arrivons quand même à nous faire comprendre autrement, par le mime, en écrivant sur un bout de papier, etc. Certes, cette communication reste plus ou moins limitée par rapport aux entendants maîtrisant la LSF, mais elle est déjà largement suffisante pour acheter du pain, commander un menu au Mac Do, etc. Nous avons beau être conscients d’être une minorité et que c’est à nous de nous adapter aux entendants, nous nous réjouissons quand même, comme vous le dites, de les voir faire des efforts eux aussi. Cela permet effectivement de les sensibiliser, d’avoir moins peur voire ne plus faire de blocage face à un sourd, à condition qu’ils n’en fassent pas leur métier comme par exemple interprète ou professeur s’ils ne maîtrisent pas suffisamment cette langue.

  12. Bonjour A bas la dictature mégalomaniaque de certains médecins !

    Pas besoin de commentaires : Regardez l’histoire des Sourds-Muets , « Aktion T4 » , le secret d’état des nazis : l’extermination des handicapés physiques et mentaux .

    Je vous avoue qu’aujourd’hui encore cela se fait !

    La France ne respecte pas les droits de l’Homme qu‘elle a promulgué après la révolution de 1789.

    • « Je vous avoue qu’aujourd’hui encore cela se fait !  »

      Quoi ? Aujourd’hui, des nazis allemands gazent des handicapés physiques et mentaux ? Mais c’est très grave ça ! Vous avez réussi à récupérer des preuves ? Il faut à tout prix en informer les médias !

      Bon, j’avoue, je n’ai pas vu le lien entre votre rengaine sur les nazis et le message de cette maman qui cherche des conseils sur les écoles et les instituts spécialisés où son enfant pourra suivre une scolarité adapté à ses besoins pour pouvoir s’épanouir.

      • Bonjour opé je peux vs informe que l’écrivain Michael Tregenza  » Aktion T4 Le secret d’Etat des nazis : l’extermination des handicapés physiques et mentaux  » Il faut regarder l’internet .

  13. Bonjour Gérard, Il est vrai que les médecins restent des Dictateurs mais « Aktion4 » ça remonte aux deuxième guerre mondiale. Car Opé disait qu’AUJOURD’HUI DES NAZIS GAZENT …A présent, l’assassinat des handicapés n’existe plus mais les médecins ne changent pas, ça on peut dire..Qu’en pensez vous? Bien cordialement à vous.MG.

    • Bonjour M.G. Tous les médecins ne sont pas des dictatures. Mais les opérations visent à faire disparaître les handicapés comme autrefois. Merci de votre compréhension . Bien cordialement.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here