Emmanuelle Laborit parle aux enfants du silence

0
Hatice Aksen, de l’association 2LPE, Estelle Arnoux (ASP) et Emmanuelle Laborit.

L’actrice était hier invitée de l’association des sourds de Poitiers dans le cadre des Accessifs. Pour défendre l’enseignement de la langues des signes.

La salle du Carré Bleu accueillait hier soir Emmanuelle Laborit, Molière de la révélation théâtrale en 1993 pour son rôle dans Les enfants du silence, ambassadrice de la langue des signes française et aujourd’hui directrice de l’International visual théâtre.
A 42 ans, l’actrice n’a rien perdu de sa fougue. Invitée par la section culture de l’association des sourds de Poitiers (ASP) elle est venue expliquer et défendre la charte de l’enfance sourde, soutenue par un collectif d’associations.

«  La surdité n’est pas une maladie  »

« En France, on dit qu’un enfant sur mille naît sourd, explique l’actrice, l’éducation oraliste est un échec. On pense que la surdité est une maladie. Il faut l’apprivoiser plutôt que la soigner ». Comment ? La charte a permis de pointer nombre d’insuffisances au niveau national mais avance des propositions. « Savez-vous que seulement 5 % des enfants sourds ont accès à un enseignement en langue des signes ? Que l’Éducation nationale ne reconnaît que six enseignants à travers la France ? »
Aujourd’hui, Emmanuelle Laborit se dit « lasse » de mener un combat qui pour elle n’a pas permis de faire évoluer les choses depuis 30 ans. Aux côtés des associations, elle continue pourtant de prôner une « large utilisation » de la langue des signes, langue nationale, reconnue comme telle, qui permet selon elle à quiconque ayant des troubles auditifs de communiquer sans contrainte et sans effort.
« Il faut des classes bilingues, ajoute-t-elle encore, qu’on ait droit au même savoir et à celui d’être des citoyens français… »

[list style= »event »]

[/list]

Écrire un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.