Le « Château des rêves » livre ses secrets

0
47
Jean-François Paugam (à droite) a présenté, via un diaporama, « Le château des rêves », l’oeuvre majeure de son grand-père maternel Antoine Prigent.

Samedi après-midi au foyer Paul-Burckel, siège de l’Amicale des sourds, Jean-François Paugam a donné une conférence sur la vie et l’oeuvre de son grand-père, Antoine Prigent (1896-1965). Cet artiste sculpteur sourd-muet né à Brasparts était l’auteur du « Château des rêves », un magnifique coffre à bijoux avec lequel il obtint la médaille d’or du concours Lépine en 1937.

Revendu en 2007 pour 17.000 € 

« Antoine Prigent est la seconde personne sourde la plus célèbre après Paul Burckel. Nous tenons à ce que les sourds-muets connaissent leur patrimoine », ont précisé les responsables de l’amicale. Ayant acheté un stock d’ivoire, principalement des touches de piano, Antoine Prigent commence à sculpter ce matériau avec une fraise dentaire. En 1932, il débute le « Château des rêves ». L’ensemble (115 cm x 85 cm x 59 cm) est un meuble à secrets dont il faut connaître le « sésame », en appuyant au bon endroit pour ouvrir les boîtes à bijoux. Pas moins de 14.536 briquettes de bois précieux, puis 3.357 pièces de buis ont été nécessaires à sa réalisation, qui fut achevée en 1937. Le « Château des rêves » a été revendu pour 17.000 €, le 7 décembre 2007, aux enchères publiques à Brest.

Une maquette offerte à De Gaulle 

Antoine Prigent a également réalisé une maquette du Borda, qui fut remise par la ville de Brest au général De Gaulle, et du paquebot Normandie en ivoire et écailles de tortue. Il a offert à la ville de Brest la maquette en ivoire de la mairie actuelle. Parmi les autres oeuvres réalisées par Antoine Prigent : les maquettes du château et de la tour Tanguy de Brest

[list style= »event »]

[/list]

Écrire un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.