Journée mondiale des SOURDS: Pour que la langue des signes soit une langue à part entière

1
21

Chaque année, la dernière semaine de septembre est aussi la semaine internationale des sourds, avec cette année une Journée mondiale fixée le 29 septembre. Lancée par la Fédération Mondiale des Sourds cette initiative est suivie par les communautés et associations de personnes sourdes à travers le monde et a pour objectif de sensibiliser les décideurs aux droits des Sourds. Cette année, l’OMS appelle à faire reconnaître la langue des signes dans le cadre de la communication bilingue, comme une langue à part entière.

Alors que la perte d’audition peut être légère ou modérée et dans ce cas être « compensée » par un appareil auditif, la personne atteinte de surdité profonde est en grande partie dépendante de la langue des signes. Les personnes sourdes qui utilisent le langage gestuel ont donc besoin d’une éducation bilingue en langue des signes et en langue nationale. La langue des signes est une langue légitime, avec son propre vocabulaire et sa grammaire. Comme les autres langues, elle varie selon la culture.

Encourager l’apprentissage de la langue des signes : Rendre la société, la formation et l’emploi plus accessible aux personnes sourdes ou malentendantes, consiste à mieux prendre en compte la déficience auditive à tous les âges de la vie (école, enseignement supérieur, emploi, personnes âgées devenues sourdes) et de faciliter au mieux la communication avec la société. Cet objectif implique de généraliser et d’encourager l’apprentissage de la langue des signes chez les enseignants, formateurs, professionnels de santé professionnels médicaux et chez les employeurs.

En France aussi : Permettre aux jeunes de réussir leur parcours scolaire, dans le respect du libre choix des modes de communication entre éducation avec une communication bilingue et une communication en langue fraaise est (ou était) également un des objectifs du plan fraais de février 2010 en faveur des personnes sourdes ou malentendantes, un plan 2010-2012, alors doté de 52 millions d’euros destiné au mieux vivre des 4 millions de Fraais qui souffrent aujourd’hui de déficience auditive. Car, en France, si 483. personnes sont atteintes de déficience auditive profonde ou sévères, seuls 80. pratiquent la langue des signes fraaise (LSF).

Un numéro d’urgence pour les personnes sourdes et malentendantes : Cette Journée mondiale permet de rappeler également qu’il existe le 114, un numéro spécial pour les personnes sourdes en situation d’urgence. Plus besoin d’aller chercher une personne entendante pour contacter les pompiers, la gendarmerie, la police ou les urgences médicales ! C’est un gain de temps précieux. En effet, la personne sourde ou malentendante peut envoyer un SMS ou un fax à ce numéro national unique et gratuit – le 114 – qui traitera l’appel de façon centralisée. L’équipe du 114 est constituée de 18 agents comprenant des personnes entendantes et sourdes. Tous ont reçu une formation complète et spécifique. Pour le Dr Benoit Mongourdin, médecin responsable du 114 et de l’Unité Rhône Alpes d’Accueil et de Soins pour les Sourds au CHU de Grenoble, la surdité ne doit pas être regardée comme un problème médical mais comme une question sociale. « En adaptant l’environnement d’une personne sourde ou malentendante à ses demandes et à ses besoins, en respectant la langue qu’elle utilise (langue des signes ou fraais) et en adoptant les technologies qui conviennent (vidéos, texte, etc.), on rétablit un rapport normal de l’individu à ceux qui l’entourent ». C’est donc bien au service public de s’adapter, et non au citoyen !

Sources : OMS, World Federation of the Deaf (WFD), Ministère de la santé Plan en faveur des personnes sourdes (Visuel OMS@ Christian Blind Mission, Belgium/Wim Hendrix)

[list style= »event »]

[/list]

1 COMMENT

  1. très juste ,cette phrase « c’est donc bien au service public de s’adapter et non au citoyen »…

    Gros problème actuel,c’est justement la pensée « c’est À L’INDIVIDU de s’adapter au monde qui l’environne » OR SANS L’ENVIRONNEMENT ADAPTÉ,la personne rencontre plus de difficultés dans la vie quotidienne….si ON INVERSAIT,nos efforts seraient moins lourdes et moins décourageants…L’ÉQUIPEMENT ENVIRONNEMENTAL est aussi important,ÉQUIPER L’ENVIRONNEMENT urbain ou autre,est aussi UNE MANIÈRE DE RESPECTER LES PERSONNES AYANT UNE DIFFÉRENCE par rapport à la population globale…Pour moi,RENDRE OBLIGATOIRE L’APPRENTISSAGE DE LA LSF AUX FUTURS MÉDECINS,FONCTIONNAIRES REÇEVANT DU GRAND PUBLIC est une urgence pour le respect de la population sourde.Vivre ensemble avec nos différences est justement savoir s’adapter réciproquement.

Écrire un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.