Court Métrages > Regardez-moi, je vous regarde

1

Titre original : 

Année : 1996

Pays : France

Résume : Le koji Inoue a été soutenu en 1918 et est mort en 1993. À l’âge de 3, il desserre son audition dans un accident. Un photographe d’enfance très tôt dessus, tous ses négatifs sont perdus dans un bombardement. Dans les années ’50, il cesse d’être un coffret-ouvrier et ouvre une boutique de photo comme un club de photo pour le sourd qui gagnera la grande importance. Les photos d’Inoue de koji sont montrées et éditées le Japon et France vers la fin de sa vie. Nous découvrons ses photos, sa vie, et thèmes de favori en cela documentaire par le récit signé d’un acteur sourd. Sa perception visuelle en tant que personne sourde est-elle les mêmes que cela d’autres photographes? Que nous enseigne-t-il au sujet de la sensibilité du sourd et de leur endroit dans la société japonaise d’après-guerre?

Pour nous conter la vie et l’oeuvre du photographe Koji Inoué (1918-1993), Brigitte Lemaine met sobrement en scène le comédien sourd Levent Beskardes, qui signe face caméra et nous rappelle aussi quelques vérités sur le quotidien de ce handicap. L’image soignée, en noir et blanc, alterne et se fond avec les prises de vue d’Inoué.

L’oeuvre de Koji Inoué, né sur l’île de Fukuoka au Japon, aura eu une reconnaissance tardive. C’est au début des années quatre-vingts que son fils le sort de l’anonymat : campagne publicitaire pour une chaîne japonaise de grands magasins, publication d’un livre, “Souvenir d’une ville”, exposition à Paris. Invité aux Rencontres d’Arles en 1993, il meurt peu de temps avant son voyage. “Y-a-t-il une culture des sourds, donc une Histoire des sourds ?” interroge Levent Beskardes. Les photographies prises par un sourd sont-elles différentes de celles d’un entendant ? “Les sourds savent mieux que quiconque capter ce que le corps raconte.” Et il conclut par ce conseil : “Quand on tourne le dos à un sourd, on coupe la communication. Un sourd qui n’est pas regardé n’existe pas. Alors, regardez-moi, je vous regarde, et entraidons-nous !”

Catégorie : 

Réalisateur : Brigitte Lemaine

Scénario : 

AvecLevent Beskardes

Durée : 19 min

Parole :

Critiques :

Photos :

Levent Beskardes
Levent Beskardes

Vidéo :

1 COMMENT

Écrire un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.