Centre Jacques-Cartier. Un témoignage très attendu

0
44
Sophie Vouzelaud lors de la conférence, vendredi.

Vendredi, plus de 200 personnes ont assisté à la conférence de Sophie Vouzelaud, première dauphine de miss France 2007, organisée à l’occasion de l’opération portes ouvertes du centre Jacques-Cartier.

«Être miss et sourde», voilà le thème qui était abordé au centre Jacques-Cartier, vendredi, lors de la première journée des portesouvertes de l’établissement. L’invitée d’honneur n’était autre que Sophie Vouzelaud, Miss Limousin de l’édition Miss France 2007.

Témoigner

pour tous 

Afin de rendre la conférence accessible à tous, des moyens ont été mis en place: interprètes, sous-titrage en temps réel, micros et boucle magnétique amplifiée, permettant aux personnes appareillées de mieux entendre ce qui était dit. Après avoir visionné un film retraçant son parcours, une séance de dédicaces a eu lieu, puis les enfants ont pu interroger celle qui incarne la réussite. Beaucoup de questions relatives à l’expérience Miss France ont été abordées: la jeune femme a expliqué les difficultés rencontrées, notamment lorsque le comité Miss Monde lui a refusé son droit de participation. De la discrimination donc, également vécue durant son parcours scolaire où elle a «senti un décalage» notamment durant ses études pendant lesquelles un de ses professeurs ne voulait pas faire d’efforts. Tout au long de son témoignage, elle a répété aux plus jeunes qu’il ne fallait pas se décourager, ni hésiter et mais qu’il fallait oser se montrer.

Un symbole de réussite 

Marraine de la Fédération nationale des Sourds de France et du Secours populaire, ambassadrice d’une banque, d’une marque de lunettes, actrice et mannequin, Sophie Vouzelaud a acquis de la notoriété afin de militer pour l’accessibilité des handicapés. JeanBriens, directeur du Centre Jacques-Cartier, s’est réjoui de cette rencontre: «Ils sont tous en train de rêver là, c’est valorisant comme image pour eux». Les deux interprètes du centre ont été félicitées par la maman de la miss, pour la qualité de leur prestation. En effet, lors du film diffusé, les spectateurs ont pu revoir la finale de l’émission Miss France durant laquelle Sophie avait dû prendre le micro, faute d’une interprète qui ne la comprenait pas. L’opération portes ouvertes a, également, permis de faire découvrir les actions menées par le centre, dont la vente de plantes et d’objets pour aider l’institut Montfort, basé à Haiti. L’objectif de donner la possibilité d’expression à des personnes atteintes d’une déficience qui ne se voit pas a donc été rempli pour la structure qui a accueilli beaucoup de visiteurs extérieurs. Par ailleurs, des tables rondes sur le thème de l’avenir, et plus précisément du monde professionnel étaient prévues dans l’établissement qui accueille 95 jeunes âgés de 6 à 20 ans.

Source : http://www.letelegramme.com © 3 Juin 2012 à Saint-Brieuc

Écrire un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.