Cours de langage des signes au lycée [Vidéo]

3
81

Laurianne, Jodie, Jordan, Swanny, Brice et les autres sont élèves au lycée Gabriel-Touchard et ont choisi d’apprendre la langue des signes.

C’est le seul lycée sarthois à proposer cette option pour le baccalauréat.

Avec Clément Chapillon, leur enseignant sourd, ces lycéens – ils sont une quinzaine – découvrent un autre mode de communication, ainsi que la culture sourde.

En langue des signes, la précision du geste et l’observation sont essentiels. En salle de cours, le silence règne tandis que les mains et les visages s’expriment.

Jodie et Laurianne nous expliquent pourquoi elles ont choisi cette option

3 COMMENTS

    • Bonjour fleur.

      Voici une transcription approximative de la vidéo.

      —–
      Pourquoi une telle option ?
      Blonde : « Quand on est arrivées en seconde, on nous a dit que ça venait juste d’arriver. C’était nouveau dans le lycée »
      Brune : « C’était de la curiosité. Savoir ce que ça faisait, ce que c’était, en quoi ça consistait. »
      Blonde : « Dans la vie, ça peut toujours aider. Si on rencontre quelqu’un qui est malentendant ou qui signe. Pouvoir signer avec lui et communiquer avec tout le monde, finalement. »

      Une langue facile à apprendre ?
      Blonde : « je trouve que l’ordre des phrases est complètement différent par rapport au Français. Les mots ne se placent pas du tout au même endroit. »
      Brune : « Il faut le penser autrement en fait. Ça se pense par image et pas par phrase. C’est pas du Français en fait. On a une image dans la tête et on essaie de l’interpréter par signe. »

      Des cours efficaces ?
      Brune : « Moi, j’arrive à comprendre quand un sourd me parle. Après, peut-être qu’il faut ralentir un peu le rythme. Mais sinon ça va. »

      Une option intéressante ?
      Brune :« Il faut voir les résultats… »
      Blonde : « Je ne pense pas que ça rapporte parce que ce n’est que les points au dessus de la moyenne. Si on a 11, ça rapporte 1 point. On ne peut pas dire « on va faire la langue des signes pour être assuré d’avoir notre bac et rapporter plein de points si on échoue dans une autre matière » parce que ça ne rapporte pas assez, de toute façon. »

      Est-ce qu’on bavarde en cours ?
      Brune : « Un peu, oui. Mais il nous vois quand on parle. Il nous dit d’éviter de parler, et même de signer avec notre voisin. »
      —–

Écrire un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.