A la une

« Nous voulons une éducation de qualité »

Tous ces parents de sourds, quasiment tous eux-mêmes sourds, décrivent le même quotidien difficile et l’impossibilité de communiquer avec les entendants, dans un monde où un simple « coup de fil » est impossible. « Si nous devons parler avec quelqu’un, il nous faut embaucher un interprète plusieurs semaines avant. Sinon, nous devons envoyer un texto, écrire un e-mail ou un courrier… quand cela est possible », raconte un parent. Car, en 1998, un rapport évoquait que sur quatre millions de personnes nées sourdes, entre 60 et 80 %étaient illettrées faute d’enseignement scolaire adapté à leur handicap.Une situation qui n’a qu’un peu évolué, notamment grâce à la reconnaissance officielle de la langue des signes, en 2005.D’où la volonté des parents de maintenir la Clis deChamps-sur-Marne. «Quand nous étions jeunes, nous n’avions pas la possibilité de choisir. On nous forçait à apprendre à parler, avec des méthodes d’un autre âge. Beaucoup ont baissé les bras et arrêté les études. Ces expériences ont été pour tous une vraie souffrance que nous ne voulons pas pour nos enfants », se souvient une maman. «Mes filles ont été confrontées à quelques journées au centre de loisirs de mon quartier avec des enfants tous entendants. Elles étaient perdues et ne communiquaient pas », raconte Jamila. Claudine et Nicolas sont les parents d’une fillette de 3 ans : « Nous avons choisi une éducation bilingue (langue des signes et français écrit) pour permettre l’épanouissement de notre fille mais aussi une plus grande richesse de communication. Cette classe bilingue permet aussi de suivre le programme scolaire de l’Education nationale, contrairement aux programmes spécialisés. » « Nous voulons simplement que tout enfant sourd s’exprimant en LSF (NDLR : langue des signes française) puisse recevoir une éducation de qualité, avec la même exigence et lamême rigueur dont peuvent bénéficier les enfants entendants », conclut Catherine Vella, parent entendant.

http://www.sourds.net/2012/03/21/a-champs-sur-marne-les-classes-des-enfants-sourds-sont-menacees/

Source
http://www.leparisien.fr © 20 Mars 2012 à Paris
Afficher plus

Catherine VELLA

L'histoire d'amour avec notre petit garçon sourd et notre parcours dans cette histoire, de l'annonce de la surdité à aujourd'hui.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
ajax-loader
Fermer

Adblock détecté

Cher lecteur, Vous voyez cette page car votre bloqueur de publicité est activé. Veuillez le désactivez puis cliquer sur "Accéder à Sourds.net" Pour vous remercier.