Expériences croisées en roller

0
Des consignes claires pour garantir une pratique en totale sécurité grâce à toutes les protections

Samedi, une première rencontre a eu lieu entre l’APLS (Association pour la promotion de la langue des signes) et le Roller skating Chalonnais. Une initiative enrichissante de part et d’autre.

Les sourds osent rarement fréquenter les clubs sportifs car ils ne comprennent pas les consignes et ils sont rapidement mis à l’écart.

Samedi en fin d’après-midi, au gymnase Jean-Zay, le Roller skating chalonnais accueillait les membres de l’APLS.

Une trentaine de personnes et une douzaine d’enfants ont répondu à l’invitation. Parmi eux, quelques sourds, mais aussi des entendants qui apprennent la langue des signes.

Dominique Bachelet, présidente de l’APLS et membre du Roller skating explique : « J’espère que cette initiation va convaincre quelques personnes de rejoindre le club et si certains se décident, je me porte volontaire pour venir traduire les instructions en langue des signes. »

En effet, il s’agit là de l’élément le plus bloquant. Mais comme elle le précise : « Beaucoup lisent sur les lèvres. Il s’agit parfois de faire l’effort d’être bien en face de l’élève au moment des consignes pour qu’il comprenne les instructions. »

Nouveau réflexe

Un nouveau réflexe que plusieurs encadrants du Roller skating sont en train d’acquérir. « Il s’agit d’une expérience intéressante, qui marque l’ouverture du club sur les différences », précise le président Matthieu Blard. Et cette démarche devrait se poursuivre.

Samedi, c’était un premier contact. Les novices ont appris les bases. Se lever muni de l’équipement, savoir tomber sans se faire mal, s’arrêter

Durant la séance, certains ont exécuté des petits parcours et à la fin de la séance, tous ont découvert le hockey.

Un moment apprécié de tous.

Source : http://www.lejsl.com © 20 Février 2012 à Chalon-sur-Saône

Écrire un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.