Audrey Gastebois ajoute le signe à la parole

0
Audrey Gastebois, formatrice en langue des signes, propose une formation adulte de quatre jours.

Audrey Gastebois est formatrice en langue des signes« Des mots de mains », la formation qu’elle propose, s’adresse aux professionnels mais aussi aux mamans, aux assistantes maternelles et aux curieux.

L’initiative

« Dans les pays anglo-saxons, les avantages du baby sign sont connus et reconnus depuis une vingtaine d’années. En France, on a du retard. » Elle qui se destinait à l’enseignement de l’allemand s’est finalement tournée vers l’enseignement de la langue des signes, avant d’être « rattrapée » par le métier d’interprète. Professeur diplômée de l’école de langues des signes française de Strabourg, interprète et formatrice, Audrey Gastebois milite pour cette technique de communication « qui allie la langue des signes, l’expression corporelle et la parole. »

 

Elle a animé un certain nombre de stages pour les enfants et adolescents dans le Coutançais, et de formation auprès des professionnels de la petite enfance et du handicap et des soignants dans les maisons de retraite dans le département.

Ajouter un signe

Des mots de mains s’adresse à un public plus large. « Aux parents, aux grands-parents, aux professionnels du handicap, aux curieux… Il ne s’agit pas d’apprendre la langue des signes française, mais d’apprendre à communiquer autrement : Tout en parlant, on va ajouter un signe et une expression corporelle sur un mot-clef de la phrase, détaille la formatrice. Le geste véhicule des images et des notions plus concrètes pour l’enfant. Il permet de donner du sens à la parole. »

Réduire les frustrations

Le signe et la parole stimulent des parties totalement différentes du cerveau. Avec l’enfant qui ne parle pas encore ou qui commence tout juste à parler, le signe permet de communiquer. « Un enfant ou un adulte qui n’est pas compris se lasse et se replie sur lui-même, poursuit la formatrice. Les conséquences de ce repli peuvent être plus graves encore chez le tout jeune enfant. La langue des signes permet de réduire les frustrations et les colères. Elle permet aussi de développer la vue, l’observation et le mimétisme. L’enfant n’est plus en échec dans la communication. Il se sent capable et se découvre d’autres compétences. »

Ce qui est vrai pour les enfants, l’est aussi pour les personnes âgées et handicapées. « Communiquer par la langue des signes française c’est l’opportunité de penser et d’appréhender le monde autrement. »

Source : http://www.ouest-france.fr © 19 Septembre 2011

Écrire un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.