Une action réussie au Cambodge auprès des enfants sourds

0
59

Aide et Action soutient l’ouverture des écoles à tous les enfants, quelle que soit leur différence. Depuis ses 2e Etats Généraux en 2004, elle a fait de l’éducation inclusive une de ses priorités. Au Cambodge, où elle est présente depuis 2002, Aide et Action, avec son partenaire Krousar Thmey, agit concrètement pour que les enfants sourds reçoivent une éducation de qualité.

D’après les statistiques des Nations Unies, environ 10% de la population mondiale, soit 650 millions de personnes vivent avec des handicaps. Dans les pays en développement, 9 enfants handicapés sur 10 ne vont pas à l’école.

Permettre l’intégration d’enfants et d’adultes exclus de leurs sociétés, n’ayant pas ou peu accès à une éducation de qualité du fait d’une condition sociale, économique ou d’un handicap est une orientation stratégique prise par Aide et Action lors de ses 2e Etats Généraux en 2004 (1). Si la France a fait un grand pas en avant sur ce point en 2005 (2), il n’en est pas de même au Cambodge par exemple.
Selon certaines croyances de ce pays, le handicap est lié au Karma, résultat de mauvaises actions dans une vie antérieure. Aide et Action mène un projet qui vise à faire évoluer les mentalités et à intégrer les enfants sourds et aveugles à la société. Par l’éducation, Aide et Action refuse la discrimination, encourage un changement de mentalité positif et favorise l’intégration de toutes et tous.
Ela, 24 ans, professeur en école maternelle au Cambodge, est sourde de naissance. Elle a fait partie des premiers enfants à avoir reçu une éducation spécialisée au Cambodge. Aujourd’hui, elle enseigne à ses élèves la langue des signes, la maîtrise de leur corps et de leurs mouvements. Elle a également participé à l’élaboration de la langue des signes khmère, afin de rendre l’éducation plus accessible. Parce qu’elle a réussi à apprivoiser le monde extérieur, Ela est forte et peut aider d’autres sourds à sortir de leur isolement.
Aide et Action réaffirme, avec Ela et les enfants sourds au Cambodge, que l’éducation doit inclure toutes les situations liées à un handicap (3).
(1)       Les 3e Etats Généraux, fixant les orientations de l’association pour les années à venir viennent de se tenir en octobre 2011.
(2)       Voir « la scolarisation des enfants handicapés » www.education.gouv.fr
(3)       Visionnez sur youtube « Etre sourd au Cambodge, une condamnation ? »

Écrire un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.