Portet-sur-Garonne. MediterranéO’ : un bilan positif

0
Lectures en deux langues : Magyd Cherfi et Florence Houmad sur la scène de la Halle

Le rideau est baissé sur le festival MediterranéO’. Déja l’équipe de Confluences a réfléchi à l’édition 2012. Pour La Dépêche elle tire les leçons de MediterranéO’ 2011.

Quel a été le temps fort de ce festival?

Vendredi soir, l’artiste de notoriété internationale Carlos Nuñez, associé à Dan Ar Braz, a invité le Bagad Breizh en Oc de Toulouse à partager la scène du grand chapiteau, face à un public venu nombreux ,de Portet et d’ailleurs: 1500 personnes pour ce premier concert. L’émotion fut totale et sans frontière, la générosité aussi.

L’équipe du festival a fait le choix de programmer des artistes d’une qualité artistique et humaine exceptionnelle, en accord avec les valeurs qui animent MéditerraneO’.

Une particularité de ce festival?

Cette année, les langues françaises, occitanes, catalane, arabes, espagnoles ou italiennes se sont vu rejoindre par une langue francophone visuelle, la langue des signes (LSF) initiée au public par deux comédiens sourds. Autre magnifique entrée pour cette langue encore assez méconnue, le double plateau de lectures des textes de Magyd Cherfi par Florence Houmad en LSF et par l’auteur lui-même en français parlé. La connivence entre les deux artistes, l’une sourde, l’autre entendant, a effacé un moment les barrières entre ces deux langues. Leurs regards complices, leur complémentarité sur scène ont été autant de moments de bonheur au service de textes poignants et justes.

Un effort a été fait pour l’accueil des personnes handicapées?

Dispositif d’accueil groupes et individuels, toilette sèche de la Ville et parking PMR, navettes gratuites accessibles aux personnes en fauteuil, programme traduit en braille, accueil en LSF, court métrage Handi’Portet sur l’atelier musique d’enfants autistes… L’association Confluences, avec l’aide de la ville, n’avait négligé l’accueil d’aucun type de handicap. Quelle satisfaction de constater cette foule cosmopolite se mélanger, danser et sauter de plaisir, valides et invalides dans leur fauteuil, personnes isolées mais aussi familles nombreuses, jeunes et moins jeunes, du fait de la diversité des spectacles proposés et de l’accessibilité totale de ce festival entièrement gratuit; gratuité voulue par la ville et les organisateurs pour offrir à tous le meilleur de la culture et des musiques actuelles.

Source : http://www.ladepeche.fr © 28 Septembre 2011 à Portet-sur-Garonne

Écrire un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.