L’appel d’Emmanuelle Laborit au nom d’un IVT « exsangue »

1

Il n’est pire sourd que celui qui ne veut pas entendre… Ce serait le cas de l’État, s’insurge Emmanuelle Laborit, la directrice de l’International Visual Theatre, cité Chaptal, qui dénonce l’absence d’engagement clair, « en dépit des promesses », de la part du ministère de la Culture alors que cette structure « est exsangue ».

Dans un appel accompagné d’une pétition (1674 signatures au 21 septembre) à retrouver sur le site du théâtre, la plus célèbre des comédiennes sourdes souligne les difficultés budgétaires de l’IVT qui, avec  ses vingt salariés, est à la fois lieu de création artistique et centre de formation, première compagnie professionnelle de comédiens sourds, pionnière de l’enseignement de la langue des signes française, maison d’édition.

Elle demande avec force un engagement conséquent et pérenne pour l’IVT dont « l’activité unique et exemplaire contribue à l’insertion des sourds et de leur langue dans notre pays ».

L’équipe du maire Jacques Bravo invite à la soutenir en se rendant au théâtre, lors de la Nuit blanche du 1er octobre.

>> signer la pétition 

Source : http://www.dailyneuvieme.com © Septembre 2011 à Paris

1 COMMENT

Écrire un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.