Citoyenneté – Orange Cameroun donne des bourses aux sourds-muets

0

Dans le souci de renforcer les capacités d’appuis de l’éducation des enfants dont les parents sont démunis Orange Cameroun a remis vendredi 16 septembre 2011, à travers sa fondation, des bourses scolaires à 500 enfants dans les locaux du cercle municipal de Bonanjo à Douala.

«Une bourse scolaire qui n’est disponible que pour les enfants du primaire, pour un accès à l’éducation de base pour tous et l’accès à la scolarisation pour les enfants de défavorisés», a précisé Jean Bardet, le Président du conseil d’administration de la fondation Orange.

C’est au total dix cahiers, un sac, quatre livres, des stylos et la somme de 10.000 Fcfaâ-‚ qui ont été remis à chaque élève. Des enfants issus de différents centres et orphelinat de la capitale économique. Notamment le Centre de rééducation des enfants sourds (Cres), ou encore de l’Institution pour déficients auditifs et visuels (Idav). Et c’est le sourire aux lèvres que la petite Lorine, en langage de signe et aidée par sa mère Annette, a dit combien elle est satisfaite. Une cérémonie qui a connu la présence de Diwouta Mbenguè, Samuel Njok, respectivement délégué régional de l’Education de base et délégué régional des Affaires Sociales pour le Littoral. Rendue à sa 3ème édition, cette cérémonie de remise du matériel pédagogique et didactique aux enfants orphelins et vulnérables de la ville de Douala a compté plus d’enfants que les années précédentes.

Marché Mokolo : Des commerçants se ruent sur un évangéliste

Eric T. a été frappé à mort, pour avoir essayé d’â-‚«annoncer la bonne nouvelle» au marché Mokolo à Yaoundé. Une côte brisée, la bouche ensanglantée, et l’oeil au beurre noir, c’est dans cet état que s’en est tiré le jeune homme de 25 ans, samedi dernier au marché Mokolo. Venu prêcher les commerçants sur la venue imminente du règne de Dieu aux environ de 10h du matin, Eric n’a pas reçu un accueil chaleureux.

En effet, Bible en main, soulevé vers le ciel, Eric T. prêche la bonne nouvelle, en plein marché. Les commerçants intrigués lancent toutes sortes d’injures. Maisâ-‚le ressortissant d’une église dite «réveilléeâ-‚» ne répond pas, mais les ramène à la raison avec les versets bibliques. Certains se prennent au jeu. Serges B., boucher, demande à Eric de libérer la route qu’il veut passer. L’évangélisateur essaie de lire au commerçant des paroles bibliques en lui présentant sa bible. Serges, envoie la bible au sol. Mais Eric continue de réciter les passages bibliques. Un coup de poing au visage va lui fermer la bouche. Les autres vendeurs, comme attendant le coup d’envoi, vont s’inviter dans la bastonnade. Ensanglanté, et ne se défendant pas, c’est un passant qui sortira Eric de la situation. Il sera conduit dans une clinique de la place, refusant de porter plainte pour agression. Pour Eric, «Dieu est le seul juge».

Source : http://fr.allafrica.com © 19 Septembre 2011 à Cameroun

Écrire un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.