Sourds et malentendants, ils sont interdits d’embarquement

2
65
Un groupe de sourds et malentendants s'est vu refuser l'embarquement d'un vol

Un groupe de dix-huit personnes sourdes et de trois malvoyants avait prévu de partir en vacances en Turquie depuis l’aéroport de Marseille avec la compagnie française Air Méditerranée.

Direction Bodrum, décollage de l’aéroport de Marignane dans la nuit de dimanche à lundi à 5h du matin. Tout se passait très bien.

Pas de soucis à l’enregistrement, ni au passage des portiques de sécurité, les valises étaient parties en soute, le groupe attendait tranquillement dans la salle d’embarquement.

Mais voilà, au moment d’embarquer, une personne de la compagnie leur a dit que c’était impossible !

Le commandant de bord évoquant des « raisons de sécurité », refusait de prendre dans son avion des personnes sourdes !

Le groupe a alors tenté de faire valoir qu’il avait déjà voyagé en 2010 à destination de la Tunisie, sans aucun problème, et qu’elles comprenaient les consignes de sécurité. « Mais le pilote est resté sur ses positions sans même daigner venir se rendre compte par lui-même », raconte une interprète en langue des signes, dont la mère faisait partie du groupe, citée par 20Minutes.

« Par exemple, quand des Chinois voyagent, ils ne comprennent souvent pas mieux les mots dans les cabines. C’est juste un problème de langue, pas de handicap », explique-t-elle.

Pour sa défense, la directrice générale d’Air Méditerranée a précisé que la compagnie n’avait pas été prévenue à temps de la présence de personne à mobilité réduite et qu’elle lui aurait fallu des moyens supplémentaires .

Oui, mais voilà… selon l’interprète la législation indique que seules les personnes sourdes et aveugles sont considérées comme à mobilité réduite, or les voyageurs n’étaient que sourds ou malvoyants. Il n’y avait donc pas à le préciser. Elle a précisé que le groupe comptait porter l’affaire devant l’ex-Halde (Haute autorité de lutte contre les discriminations et pour l’égalité).

En attendant pas de vacances en Turquie à l’horizon…

Voilà un joli dossier pour Dominique Baudis, nouveau Défenseur des droits, chargé par la ministre des Solidarités Roselyne Bachelot d' »un point sur les discriminations que subissent encore les personnes handicapées dans l’accès aux transports ».

Source : http://www.lepost.fr © 21 Septembre 2011

2 COMMENTS

Écrire un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.