Les sourds revendiquent leur identité

1
81

Ils sont notamment très attachés à la langue des signes. Ils le diront à la journée mondiale ce samedi 24.

Au programme, rencontre avec des associations, démonstrations de danse…

Question d’identité

La langue des signes est reconnue depuis 2005, elle fait partie du « patrimoine » de la communauté sourde, qui craint la disparition de cet élément fondamental de la culture sourde. « La médecine permet aujourd’hui de proposer des implants pour les enfants, qui peuvent alors entendre. Mais, la langue des signes est, pour l’enfant qui naît sourd, la langue la plus naturelle qui permet l’accès au savoir »,martèle Soizick Pothin, présidente de l’association des parents d’enfants sourds et entendants de Loire-Atlantique.

À Bouguenais, une classe bilingue ?

L’association des parents d’enfants sourds et entendants de Loire-Atlantique (APES) milite pour que les enfants sourds aient le droit à une scolarité en langue des signes, tout en apprenant le français écrit. À Bouguenais, germe le projet d’une classe unique bilingue. Elle pourrait ouvrir à la rentrée 2012. Dans les Pays de la Loire, une classe de ce type existe à Coëx en Vendée. « J’habite à Bouguenais et j’ai trois enfants sourds. Voilà plusieurs années que je les sensibilise et la mairie s’est rendu compte des besoins des enfants. Bouguenais est une ville sensible au handicap »,explique Soizick Pothin. Le dossier est entre les mains de l’Éducation nationale.

Quid de la Maison des sourds ?

À côté de l’institut public la Persagotière (spécialisé pour la rééducation, la scolarisation et l’insertion professionnelle des jeunes déficients auditifs), se tient la Maison des sourds René-Dunan. Elle est le lieu de rencontre de la « communauté » sourde de Nantes et des environs. 300 adhérents la fréquentent régulièrement. « Dans le cadre d’une réorganisation de la Persagotière, elle sera détruite en 2013. Nous montons un collectif pour avoir un autre local. »

Ce samedi 24, journée mondiale. À Nantes, à 13 h, place du Commerce, rencontre avec les associations, démonstrations de danse, etc. À 14 h, intervention place Royale. À Rezé, de 9 h à 12 h, au centre socioculturel de Ragon, découverte de la langue des signes, ateliers de mimes, etc.

Source : http://www.ouest-france.fr © 23 Septembre 2011 à Nantes

1 COMMENT

  1. bjr tu connais me ancienne l ecole a persogatiere a nantes mais je demande tu fais envoyer des iamage photo langage des signes francais pour mes moniteurs de cat veulent apprendre lsf informatique
    svp merci pascaline petelot

Écrire un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.