L’histoire du langage des sourds à travers une histoire familiale

0
86
La langue des signes à l’honneur à l’IVT. (Sylvie Badie-Levet)

Il est toujours bon d’aller à l’IVT et quelle meilleure approche pour ceux qui ne connaissent pas le monde des sourds, que d’aller y assister à un spectacle? Surtout lorsqu’il s’agit d’assister à la première mise en scène d’Emmanuelle Laborit, engagée depuis des années dans la reconnaissance de la langue des signes.

A l’occasion d’un héritage à régler, Julien, sourd de naissance, revient dans la maison familiale, y retrouve son frère et sa sœur qu’il n’a pas vus depuis des années. Un souvenir l’obsède, celui de son père, ennemi acharné de la langue des signes. A travers cette histoire personnelle, l’auteur, Bertrand Leclair, rappelle un événement essentiel de l’histoire des sourds, à savoir le Congrès de Milan de 1880 interdisant la langue des signes.

La pièce illustre clairement cet affrontement entre oralistes et partisans de l’expression par gestes, qui a perduré longtemps. Sur scène, comédiens entendants (Marc Berman, Serpentine Teyssier) et sourds (Simon Attia, Noémie Churlet, Thomas Leveque) jouent avec l’assistance d’une interprète, comme dans la vraie vie, et font éprouver la difficile communication entre les deux mondes.

Et si, au moment des applaudissements, on n’entend pas grand bruit, c’est que beaucoup se manifestent, à la manière des sourds, en agitant les mains en l’air. La situation, la mise en scène et les personnages sont à découvrir.

Héritages **
International Visual Theatre, 7 cité Chaptal, Paris 9e. Tél. 01 53 16 18 18 Jusqu’au 27 février.

Source : http://www.lejdd.fr © 10 Février 2011 à Paris

Écrire un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.