Atelier sur la langue des signes : un pas vers la tolérance

0
50
Catherine Pereira Da Silva initie les collégiens du CLAC au langage des signes.

Dans le cadre des animations CLAC (centre de loisir associé au collège), le service jeunesse propose un atelier « initiation à la langue des signes ». Afin d’en savoir davantage sur cette belle initiative, nous avons rencontré Catherine Pereira Da Silva animatrice de cet atelier.

Comment est venue cette idée d’atelier ?

J’ai étudié la langue des signes durant deux années dans le cadre de ma formation professionnelle pour devenir animatrice/éducatrice. Au fur et à mesure j’ai découvert cet autre moyen de communiquer et j’ai eu envie de le transmettre aux autres et notamment aux jeunes.

Nous avons aussi souhaité sensibiliser les collégiens sur le handicap dans son ensemble pas seulement auditif.

Les jeunes ont-ils répondu présents ?

Et bien, cet atelier a ouvert depuis janvier et s’adresse à tous les collégiens de la 6e à la 3e, le mardi de 12 heures à 13 heures et le jeudi de 13 heures à 14 heures Actuellement, j’ai une dizaine de participants mais d’autres inscriptions sont possibles.

Je crois savoir que c’est une langue très compliquée à enseigner, comment procédez-vous ?

Effectivement et il faut pratiquer régulièrement pour conserver un bon niveau. Le meilleur moyen est d’utiliser des moyens ludiques en faisant travailler les jeunes sur des choses simples : chiffres, lettres, alphabet et mots très courants (merci, au revoir,…)Je les fais aussi travailler avec des bouchons d’oreilles pour qu’ils prennent conscience des difficultés rencontrées par les malentendants.

Avez-vous déjà des retours sur ce que pensent les collégiens de cet atelier ?

C’est encore un peu tôt mais les premiers retours sont plutôt bons.

Les jeunes sont souvent curieux de découvrir cette langue, ils ne sont pas forcément tous confrontés au handicap autour d’eux. Ce qui est important c’est qu’ils s’accrochent.

En plus de l’apprentissage de la langue, si leur regard sur le handicap peut évoluer, et qu’ils gagnent en tolérance j’aurais rempli ma mission.

Source : http://www.ladepeche.fr © 17 Février 2011 à Cugnaux

Écrire un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.