A la une

La plainte est classée mais on exige quand même son ADN !

Déposée par sa mère dans un premier temps puis retirée, la plainte contre cet Angevin a des conséquences inattendues : il est convoqué au tribunal pour refus de prélèvement.

« On me traite comme si j’étais un criminel », s’agace François-Xavier (prénom d’emprunt). Cet homme, interprète en langue des signes, 35 ans, a refusé que les gendarmes de Vern-d’Anjou, dans le Maine-et-Loire, lui prélèvent son ADN. Tout est parti d’une plainte de sa mère pour coups et blessures, en septembre 2009. Une plainte que cette femme a retirée après une confrontation avec son fils, à la gendarmerie. Un dossier également classé sans suite par le parquet. « Mais les gendarmes voulaient quand même mon ADN ! »

Source : http://www.ouest-france.fr © 05 Février 2011 à Angers

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
ajax-loader
Fermer

Adblock détecté

Cher lecteur, Vous voyez cette page car votre bloqueur de publicité est activé. Veuillez le désactivez puis cliquer sur "Accéder à Sourds.net" Pour vous remercier.