D’un monde à l’autre à l’école Plancher

0
42

À l’école Plancher, enfants sourds et enfants entendants travaillent ensemble à écrire un conte. Il sera publié par les éditions Grandir d’un monde à l’autre.

« Mon métier c’est de raconter des histoires ! C’est un beau métier non ? » demande Colette Barbelivien, conteuse, à la quarantaine d’enfants assis en demi-cercle devant elle dans la bibliothèque de l’école Plancher. « Ouiiii !!! » répondent en coeur et en signes les écoliers. Sont en effet rassemblés là pour un même projet des élèves de CE2/CM1 et ceux de 2 Classes d’intégration scolaire (Clis) dans lesquelles se trouvent des enfants sourds et malentendants.

Depuis le début de l’année, avec « les maîtresses », les enfants ont écrit un conte avec comme consigne, d’en détourner d’autres classiques et connus. La seconde étape, c’est l’intervention de la conteuse qui s’empare du travail accompli par les enfants pour le restituer à l’oral et, en simultané, en langue des signes. « En français signé », précise Colette Barbelivien. « Ce qui revient un peu à parler deux langues en même temps et parfois j’en oublie une ! ». Son jeune public, captivé, ne s’est aperçu de rien. Il a participé avec entrain et dynamisme à l’élaboration de l’histoire, sans en perdre une miette en chemin, malgré les détours et les nombreux personnages.

« La richesse humaine vient aussi de la diversité »

Les enfants vont maintenant passer par des ateliers pour la réécriture et l’illustration, aidés par Marie-Cécile Distinguin-Rabot et Guillaume Conbert, illustratrice et graphiste. Le dernier jalon sera la publication d’un livre présenté en juin prochain quand débutera à l’école l’exposition des travaux des enfants.

Ce projet résulte d’une collaboration entre l’école et le pôle « actions culturelles en milieu scolaire » de l’association « Grandir d’un monde à l’autre » implantée à Rezé depuis 2006. Elle développe « des projets autour des différences et plus spécifiquement du handicap. Dans les écoles l’objectif est de sensibiliser les enfants assez tôt pour qu’ils prennent conscience que la richesse humaine vient aussi de sa diversité. ». La précision est fournie par Élisabeth Chabot, salariée de l’association et coordinatrice de l’action. Le pôle « édition » de l’association sera sollicité pour la publication et la diffusion de l’ouvrage réalisé par les enfants.

Des actions de ce type sont menées chaque année dans des écoles du département. S’y ajoute l’organisation d’événements sous formes de colloques, débats et conférences. Le financement est assuré par l’association en quasi-totalité grâce aux soutiens de partenaires publics ou de mécènes privés.

Contact : www.mondealautre.fr – 09 50 23 79 68

Source : http://www.ouest-france.fr © 26 Janvier 2011 à Rezé

Écrire un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.