La langue des signes catalane

0

XXe s. apr. J.-C. – XXIe s. apr. J.-C.

La langue des signes a sa propre grammaire et son propre lexique qui s’expriment visuellement et qui varient selon les territoires. La langue des signes catalane est utilisée par plus de 25 000 personnes et elle n’a été légalement reconnue qu’en juillet 2009.

La langue des signes est un système linguistique où le canal sonore est remplacé par le canal visuel comme support d’expression. De même que la langue parlée utilise l’appareil phonatoire comme moyen de production et le canal auditif comme moyen de réception, le langage des signes utilise la partie supérieure du corps comme moyen de production et la vue comme moyen de réception. Ainsi, les messages linguistiques sont transmis d’une personne à l’autre par la communication gestuelle, avec les mains, le langage corporel, les expressions faciales et les mouvements labiaux.

Un tel langage est issu des communautés de sourds, qui, ne pouvant utiliser le canal acoustique, ont inventé une solution de rechange, le canal visuel. Les différentes langues des signes se sont donc développées autour des différentes communautés formées par les sourds, les interprètes, les parents et les amis. On a souvent considéré à tort la langue des signes comme une copie visuelle d’une autre langue. Mais en réalité, les langues des signes ont une grammaire et un répertoire lexique – exprimé visuellement – qui leur sont propres et leur confèrent une autonomie vis-à-vis de la langue orale et des autres langages des signes. Bien qu’il existe des façons de signer une langue parlée, ces systèmes de ‘traduction’ sont considérés comme une variante de la langue parlée et non comme une langue des signes à proprement parler. Les langues des signes, comme les langues orales, évoluent au rythme de leurs communautés, intègrent de nouvelles expressions et en éliminent d’autres. Elles présentent en outre des variations dialectales et groupales.

En Catalogne, la langue utilisée par la communauté des sourds est la langue des signes catalane. Elle a 25 000 usagers, dont 12 000 sont sourds. La langue des signes catalane (LSC) est utilisé exclusivement en Catalogne et elle diffère de la langue des signes espagnole (LSE), qui est parlé dans d’autres régions d’Espagne. Dans les Pays Catalans, on parle aussi une autre langue des signes, la valencienne, plus proche de la LSE. Toutes les langues des signes, avec leurs variantes, de la péninsule Ibérique ont un degré d’inter- compréhension assez élevé.

En Catalogne, la reconnaissance légale de la langue des signes catalane est survenue le 21 juillet 2009, avec l’approbation du projet de loi sur la Langue des Signes Catalane (LSC). La loi est conforme au Statut qui stipule qu’il faut garantir l’emploi de cette langue, l’enseigner, la protéger et veiller à l’égalité des sourds qui l’emploient. En outre, en 2007, l’État espagnol a reconnu légalement les langues des signes espagnole et catalane. Dans le domaine des médias audiovisuels, il y a eu aussi une amélioration dans la dernière décennie. Avec l’apparition du télétexte sur TV3 en 1990, le service de sous-titrage des films pour les personnes sourdes ou malentendantes a été mis en route. Au fil des ans, ce service s’est étendu aux journaux télévisés, aux programmes de production interne et aux dessins animés. En 2008, 11 500 heures ont été sous-titrées, ce qui représente 54 % des émissions de TV3, 40 % de celles du K33 et 30 % des émissions des chaînes numériques.

Source : http://www20.gencat.cat ©

Écrire un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.