Vacances sans Sida 2010 : Place aux pairs éducateurs sourds-muets

0
62

Cette année, pour le Centre, Aïcha Ousmanou et Bernard Elouga devront sensibiliser les jeunes dans la même situation. Ils ne parlent pas, mais pourtant, ils ont tant de choses à dire sur le Sida. Aicha Ousmanou, 16 ans, élève au Cetic de Ngoa-Ekelle et Bernard Elouga, 24 ans, informaticien, sont pairs éducateurs pour la région du Centre. Un point commun lie ces deux volontaires. Ils sont sourds-muets. Formés par le Cercle des ressources et d’animation pour sourds (Ceras), ils ont été choisis par Synergies africaines pour intégrer la campagne « Vacances sans sida », et renforcer l’action en touchant les jeunes et autres malentendants. La démarche a porté de beaux fruits l’an dernier. Selon Maurice Simo, responsable du Ceras, « 230 jeunes sourds ont été sensibilisés lors de l’édition 2009 dans la région du Centre. Il est vrai qu’à l’époque il y avait trois pairs éducateurs sourds-muets, même si le chiffre a été revu à deux seulement pour 74 éducateurs cette année, nous essayerons d’obtenir sensiblement les mêmes résultats.»

La motivation de ces deux pairs éducateurs saute aux yeux. A l’aise parmi leurs confrères, vêtus de chasubles jaunes à l’effigie de la campagne, ils se sont faits des amis en peu de temps. Leur motivation, aider le plus de personnes possibles. Selon la traduction de leur formateur, « c’est pour moi un véritable plaisir d’informer mes frères sourds et muets sur les dangers du Sida », a déclaré Aïcha Ousmanou. Avis partagé par Bernard Elouga. « Je me suis rendu compte que les sourds ne savaient rien du sida, et ma fierté c’est de les avoir amenés à connaître leur sérologie. Beaucoup font le test maintenant », explique le jeune homme.

Aïcha et Bernard ne se contenteront pas de discuter avec des personnes souffrant de leur handicap. Aucune discrimination n’est permise. Alors ils s’entretiennent aussi avec les autres. Et pour les accompagner dans le porte-à-porte, deux formateurs du Ceras, Larissa Nefece et Steve Noumissi, servent d’intermédiaires entre leurs compagnons et les valides, et traduisent les conversations par le langage des signes. Une complicité s’est très vite installée entre les deux couples. Démonstration pendant la cérémonie de lancement de « Vacances sans Sida » dans la région du Centre, jeudi dernier. A travers des sketchs, Aïcha, Bernard et leurs formateurs ont réussi à communiquer des messages au public. Ce qui laisse augurer une campagne réussie.

Source : http://brevesante.com © 30 Aout 2010

Écrire un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.