L’ASS Lyon , finaliste malheureux

0
91

La halle des sports de l’université Lyon 2 à Bron a été le théâtre, ce week-end, des seizièmes championnats de France de futsal, qui se jouaient en deux actes dans le décor silencieux des mal-entendant. Les acteurs sur le terrain n’étaient pas pour autant dépourvus de talent. L’ASS Lyon, finaliste malheureux malgré trois joueurs internationaux dans ses rangs, peut témoigner.

En chiffre, la compétition fut déjà un succès : 27 équipes engagées, trois cents personnes environ dans les tribunes et une belle première pour l’organisation lyonnaise. «Tout était vraiment nickel, fabuleux» se réjouira après coup Allain Brice, le directeur fédéral football pour les sourds.

Après un samedi consacré aux matchs de poule, les équipes qualifiées s’étaient donné rendez-vous hier, pour des phases finales à élimination directe. C’était le cas de l’association sportive des sourds de Lyon, toujours en course malgré un début de championnat compliqué. «Nous avons débuté par trois défaites, explique Florent Garadier, le coach lyonnais. Alors après un bon coup de gueule, les garçons sont repartis de l’avant pour bien finir la journée. Et arracher la qualification pour les quarts de finale». Un stade de la compétition où on retrouvait également l’OSS Villeurbanne. «Ce tournoi a confirmé que le Rhône-Alpes pouvait encore rivaliser avec les clubs parisiens» analyse après coup Florent Garadier. Car si pour les Villeurbannais le tournoi s’arrêta en quart de finale, les Lyonnais, inspirés et portés par leurs internationaux Solombrino, Linossier et Fourchi, s’offrent une demi-finale à haut risque face aux Franciliens d’Argenteuil, particulièrement craints après les premiers matchs. «Un match qu’on remporte trois à un, mais il faut vraiment rendre hommage à la qualité de jeu de cette équipe d’Argenteuil» explique Florent Garadier. En finale, ses hommes ne connaîtront pas la même fortune. Après un match tendu (un partout), l’ASS Lyon s’incline aux tirs au but (2 à 1). Ils regretteront sûrement longtemps leurs quatre penaltys manqués.

Résultats: 1er. CSSM Paris, 2e. ASS Lyon, 4e. CSS Nantes, 5e. CSS Reims, 6e. LSS Grenoble, 7e. OSS Villeurbanne, 8e. OS Massy.

Source : http://www.leprogres.fr © 15 Février 2010 à Lyon

Écrire un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.