Les élèves apprennent à parler au-delà du silence

0
46

Jeudi, douze entendants ont suivi leur premier cours de langue des signes. La liste d’attente pour ce projet-pilote est longue.

Douze ados et adultes apprennent à se saluer en langue des signes. Jacki, leur prof, est sourde.

«On veut vous apprendre à laisser la voix devant la porte», explique Jacki à ses élèves. Anne, étudiante de Trèves, traduit pour ces douze ados et adultes qui ont participé, jeudi soir, au premier cours de langue des signes, organisé par la ville de Luxembourg. Lors de cette séance, Jacki leur explique qu’il vaut mieux attirer l’attention d’un malentendant en le touchant au bras qu’en lui hurlant dessus.

Et que les malentendants du pays n’apprennent que la langue des signes allemande, souvent dans des écoles spécialisées en Allemagne. Un vrai problème pour eux de vivre dans un pays multilingue. La langue des malentendants n’est pas reconnue au Luxembourg. Le droit de se faire accompagner par un traducteur n’existe pas. «Ces cours sont un premier pas», estiment Jacki et Nicole, les deux profs. Leurs élèves sont des curieux, ont un collègue ou voisin malentendant.

En quittant leur premier cours, ils ont mal aux doigts à force d’essayer d’épeler en alphabet dactylologique. 85autres intéressés se languissent de vivre cette expérience. Inscrits sur les listes d’attente de la Ville pour la prochaine session, ils devront attendre le printemps.

Source : http://www.lessentiel.lu © 17 Janvier 2010 à Luxembourg

Écrire un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.