« Les sourds ont leur place dans la société »

0
71

Rendez-vous annuel, les journées mondiales des sourds ont lieu du 24 au 26 septembre. Au menu conférences et exposition à la Maison de l’éducation permanente à Lille. Détails avec Jean-Pierre Dupont, responsable en communication du Centre de formation à la langue des signes de Lille.

Les journées mondiales des sourds sont organisées dans la région par le Centre de formation à la langue des signes de Lille. Quelles sont les missions de ce centre ?
>> On y développe des formations auprès de différents publics : parents, enseignants, comédiens… On propose aussi des formations au code de la route en langue des signes. C’est un centre d’information et de documentation. Et il y a toute une partie de sensibilisation : auprès des écoles, des entreprises… On a beaucoup de projets, mais pas assez d’argent ! L’État ne nous aide pas suffisamment.


Que va-t-il se passer pendant ces journées mondiales des sourds ?

>> Cette année, le thème retenu est la loi du 11 février 2005 sur l’égalité des chances, ses applications, les nouvelles technologies… Des conférences auront lieu à la Maison de l’éducation permanente à Lille sur différents thèmes : témoignage de la vie quotidienne d’une personne sourde, le rôle de l’interprète, l’insertion professionnelle des travailleurs sourds

Quelle est la priorité en terme d’accessibilité pour les personnes sourdes aujourd’hui ?
>> Ce sont les appels d’urgence. Le portable est une révolution pour les sourds, mais il n’y a pas de ligne directe pour envoyer des SMS à la police, aux pompiers… Si je suis témoin d’un accident, je ne peux prévenir personne, et on va m’accuser de non-assistance à personne en danger ! Il y a aussi la question de l’accès à l’information : à la télévision, tout n’est pas encore sous-titré. Lorsque j’ai vu les images du 11 septembre 2001, j’ai d’abord cru que c’était un film…

La France est-elle en retard dans ce domaine ?
>> La France est un pays sous-développé par rapport à d’autres. Je suis allé deux fois en Israël avec des amis sourds, je suis resté bouche bée : il y a des sourds dans l’armée, les policiers connaissent la langue des signes.

L’insertion professionnelle doit également être une problématique essentielle…
>> Oui, par exemple, on peut passer l’écrit du concours pour entrer dans la police, mais pas l’oral. S’il faut un interprète, on nous dit qu’on n’est pas autonome. Mais les sourds ont leur place dans la société : ils représentent 7 % de la population.

Comment se situe la région en ce qui concerne les personnes sourdes ?
>> Il y a 12 000 sourds dans la région. Pour ce qui est des adultes sourds, la région Nord – Pas-de-Calais est la première, mais pour les enfants, c’est la région de Toulouse. Il faut tirer un grand coup de chapeau à la ville de Lille qui fait pas mal d’efforts : le conseil municipal est en langue des signes, par exemple. Ailleurs, au lycée Gambetta de Tourcoing, une vraie sensibilisation existe avec la formation d’une trentaine d’élèves à la langue des signes. Il faut dire que les écoles peuvent faire appel au centre, dès la maternelle. CFLS, 98, rue Solférino, Lille. Tel. 03.20.42.90.37. http://site.cyberassos-lille.org/cfls/
Les appels d’urgence sont la priorité.
Le portable est une révolution pour les sourds, mais il n’y a pas de ligne pour envoyer des SMS à la police, aux pompiers…

Écrire un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.